English version

Tout sur le vol libre au mont 7, ou presque.

Une meilleure connaissance de l'aire de vol libre du mont 7 (Sept ou Seven) améliore l'expérience.

Le mont 7...

  • Hôte régulièrement des compétitions de vol libre.
  • Son aire de décollage «Panoramique» ou «Vigie» est aussi un site de récréation pour le pique-nique et le tourisme.
  • Est l'objet d'incursions journalières de motoneigistes, skieurs, vélistes, randonneurs, etc.

( Plusieurs photos ne sont pas téléchargées pour réduire le temps de transfert. Appelez-les par déclic, au besoin. Merci ! : )

Petites fourmis skient le 7

Nouvelles   

Juin 2016  7 juin: Assez bonnes conditions la première fin de semaine de juin. Un vol distance. Air assez dur quand même. Quelques visiteurs. Nouvelle extraordinaire: le conseil administratif (CA) de l'ACVL vient de se voter des pouvoirs illimités sur les membres et ne se gène pas pour en abuser. Je suis suspendu/expulsé depuis deux semaines sans raison valable et pire encore, sans même qu'ils vérifient les faits. Évidemment, les actes du CA ne sont pas légaux, on ne vit pas dans un régime totalitaire. Si vous avez, ou avez eu des problèmes semblables avec l'ACVL ou son CA, veuillez me contacter. Je n'en dis pas plus ici en ce moment mais le dossier est disponible sur demande (la majorité en anglais). Outrageant!

Vol aux oiseaux au km 7. Corbeaux ou corneilles?

Mai 2016  10 mai: Quelques bons vols samedi dernier mais dimanche était plutôt nuageux et venteux. La neige fond rapidement et le chemin devrait être passable bientôt jusqu'au décollage Vigie. 21 mai: Des vols par vent sud fort la semaine dernière, assez pour être malade. Dimanche est sur vidéo fb. Cette longue fin de semaine est par mauvais temps.

Jessica et Alex avec de la neige jusqu'aux genoux au km 5.

Avril 2016  4 avril: Hier, je me pointe à la carrière de gravier mais le vent n'est pas sud, il est ONO faible. Des conditions parfaites pour essayer l'octane au décollage 5k. Je monte en vélo et à pied, puis en pouce jusqu'au km 4 où la neige est décidément trop profonde. On fait le reste à pied et avec l'aide reçue, je décolle sans trop tarder. Très bon vol pris sur vidéo. Le chemin est donc loin d'ouvrir mais le 9k est dégagé si vous n'avez pas peur de monter sur la neige. Le décollage 5k n'est pas recommandé aux visiteurs, trop risqué. 18 avril: Hier, mon troisième vol de l'année en parapente depuis le décollage 5k. La neige fond vite maintenant et le chemin sera dégagé jusqu'au km 7 bientôt. Ce qui laisse deux km de marche pour aller au décollage 9k. Gerry rapporte des vols en paramoteur. Quelqu'un a ajouté des rubans indicateurs de vent au 5k, ce qui me laisse croire que d'autres vols ont eu lieu.

Mars 2016  21 mars: Gerry vole en paramoteur et atterrit sans le moteur la semaine dernière. Je pratique et j'étrenne ma nouvelle Octane d'Ozone à la carrière de gravier la fin de semaine dernière et ai même une vidéo prise avec ma nouvelle caméra affichée sur la nouvelle page mt7air sur facebook. L'avantage d'une page fb est la capacité d'afficher sur ce site, comme vous pouvez voir ci-haut à droite. Les infos de compétitions cette année se trouvent sur le calendrier, section événements, qui sera mis à jour au besoin. Notez que je tente encore La comp vol libre des Rocheuses avec une simplification du calcul du pointage. Le seul facteur de pondération est l'expérience du libériste. Et le boni d'atterrissage à l'attéro demeure aussi. 28 mars: Je pratique encore surtout au sol (trois vol de moins d'une minute) avec ma Octane à la carrière de gravier en fin de semaine. Je dérouille et me familiarise avec ce modèle.

Janvier 2016  3 janvier: Bonne année! Visitez mes souhaits pour le nouvel an 2016. Je me suis procuré une Ozone usagée que je viens d'étrenner. Elle est difficile à gonfler par vent nul, mais j'ai fini par faire un vol de dix secondes à la carrière de gravier. 14 janvier: Vraiment de la bonne neige cet hiver. Le ski bat son plein. canadianalpine.ca (anglais) fait un compte-rendu des conditions de neige dans toutes les stations de ski des Rocheuses.

Décembre 2015  2 décembre: Grosse tempête de neige le 17 novembre a transformé d'un coup le coin en paysage hivernal qui a bien tenu dans le froid. Gerry a rapporté quelques vols en paramoteur, le ciel étant souvent très ensoleillé. Bilan rapide de l'année: peu d'accidents à ma connaissance. Un delta et un parapente se sont posés dans les marais mi-humides, sans dommage. Un parapentiste se branche en grattant trop près du décollage sud. Un autre parapente s'est écrasé dans un endroit escarpé mi-montagne durant le Willi et s'est fait récupérer par Recherche et Sauvetage en hélicoptère. Un bras possiblement amoché. Côté vols, le temps n'était pas aussi bon que possible mais il a été extraordinairement bon à l'occasion. Au printemps, deux jours excellents au moins avec des vols hors de l'ordinaire par Hugo et Scott. Durant le Willi, le mauvais temps s'est dégagé pour une ou deux journées venteuses avec super thermiques montant haut qui ont permis de très grandes distances vers le sud, incluant un parapentiste jusqu'à la frontière des É.-U. 26 décembre: Voici mes souhaits du temps des fêtes 2015 et pour le nouvel an 2016.

Nick essaye le décollage 9k. Basse base des nuages. Sorcière soulève l'aile.

Octobre 2015  8 Octobre: Les premiers jours du mois étaient très bien avec même un petit aller-retour de 42 km pour moi, samedi dernier. Beaucoup de visiteurs en ont profité en fin de semaine, incluant un groupe de parapentistes débutants de Muller Windsports à leurs premiers vols en altitude. Le temps s'est remis à la pluie cette semaine. Les jours raccourcissent rapidement. 12 Octobre: Pluie aujourd'hui mais excellent hier. Vent fort du nord-ouest qui a cloué Nick, visiteur parapentiste, au sol mais qui se tolérait en deltaplane. Nuages bas vers 2700 m et des thermiques violents à l'occasion m'ont permis un bel aller-retour Parson complet. Du soleil prévu en semaine. 18 Octobre: Beau soleil toute la semaine et des vols tous les jours par Nick et moi. Garth et James ont aussi volé vers la fin de la semaine. Mais l'inversion était solide et les thermiques faibles. Des vols de 15 à 30 minutes seulement. J'ai remisé mon aile pour l'hiver aujourd'hui.

Au décollage.

Septembre 2015  21 septembre: Cette année, septembre a été très pluvieux. Seulement trois bons jours ensoleillés à date, du 11 au 13 où les vols de grattages étaient plaisants. Forestrie a fait le meilleur grattage du chemin depuis qu'il a été construit. Un haut taux d'humidité donne un bon résultat! Le soleil revient aujourd'hui pour quelques jours. 24 septembre: Trois jours de soleil, deux bons vols. Grattage les deux premiers, mais hier l'air était moins inversé dans un vent sud modéré. Très satisfaisant pour la saison. 30 septembre: Très belle fin de mois ensoleillée. Inversions presque tous les jours quoiqu'avec des exceptions délicieuses. Assez bon lundi et aujourd'hui.

Article du Star. Essaim au départ.

Août 2015  2 Août: Journée super bonne malgré le mince cirrus. Les participants du Willi ont moins bien fait pour cause de souper et de la limite de temps imposée. J'ai finalement fait un aller-retour complet assez facile et plaisant grâce au vent moins fort. 3 Août: Triple zut, le temps redevient mauvais pour la semaine. 13 Août: Les jours volables se font épars. Le vent a tendance à souffler fort, restreignant les vols. Faibles distances et vols locaux. Des orages prévus avec bourasques font aussi hésiter, aujourd'hui et les prochains jours. 23 Août: Un peu de vols cette semaine avec au moins une journée à visiter les nuages hauts. Hier samedi, thermiques potables dans une inversion au plafond vers 2400 m d'altitude. Beaucoup de visiteurs pour l'occasion, tous absents aujourd'hui, avec la fumée dense provenant du sud de la province et de l'Orégon. Une descente allongée pour moi avec du grattage très bas et thermiques types petits boulets. Très belle météo cette semaine mais dans de l'air probablement stable. 29 Août: La fumée encore plus dense, au point de masquer complètement les montagnes et voir à peine le soleil, a pratiquement gâché la semaine de vol à voile. Enfin, le ciel est presque nettoyé aujourd'hui avec le temps maussade et sera sûrement très clair après la semaine pluvieuse qui commence.

Atterri chez proprio sympa. Feu à Harrogate. Parapentes au décollage.

Juillet 2015  10 juillet: Beaucoup de bons vols dès le début du mois. Quelques jours de vent forts qui ont retenu les parapentistes. Samedi était assez fort pour retenir la plupart des deltistes aussi. Un ennui mécanique du véhicule des biplaceurs en montant le chemin hier. Toujours de bons vols effectués sans dommages rapportés ce mois-ci. J'ai volé six des dix premiers jours et certains ont volé les jours que j'ai omis. Donc, bonne moyenne d'été. Le temps se met à l'orage et les prochains jours sont incertains. 28 juillet: Le temps est resté gâteux sauf trois jours pour moi, il y a plus de sept jours. Le vent était fort et nombreux sont ceux qui n'ont pas ou peu volé ces jours là. Un deltiste est atterri dans le marais de secours un jour que j'ai évité. Pas de dommage. Le Willi a commencé dans la pluie. Plusieurs visiteurs ont profité du mauvais temps pour essayer les sites plus au sud où le soleil brillait encore. Le temps s'améliore un peu et le retour du soleil est prévu pour jeudi... 31 juillet: Et qu'est-ce qu'il est revenu! Revanche du soleil, les thermiques étaient bons jeudi mais ce vendredi était super bon. Très grandes distances faites par les participants du Willi. Même que Cody Mittanck, parapentiste, s'est rendu à la frontière des États-Unis, faisant 298 km. Un record de site en parapente qui restera officieux pour des raisons techniques. Certains parapentistes vont moins loin. GADSAR (recherche et sauvetage) en a récupéré un le 31 en terrain accidenté avec un bras endommagé. Plein soleil prévu les prochains jours.

Aile, Lorne, Granpa, mont Swansea. Attéro bien placé pour le vent fort. Darren, Angie, Phil et moi au déc.

Juin 2015  3 juin: Une belle pluie estivale nettoie et humecte toute cette semaine. 9 juin: Le temps est au beau depuis vendredi. Doug Hartley a volé samedi et on a pu apprécier le travail des chirurgiens qui lui ont recousu le nez. On se rapelle qu'il a raté un atterrissage en foin haut l'été dernier à l'attéro 15 km, son câble non-gainé lui coupant le nez net. Celui-ci ne tenait que par les lèvres. Il a donc appuyé le SOS de son Spot. Ses câble sont gainés et il porte un casque intégral avec visière, maintenant. Le couple Phil et Angie ont bien profité du beau temps en faisant leurs vols records personnels ces derniers jours. Bonnes distances hier, deux à Invermere et Phil à Brisco. Darren, Jaimie, Greg et Garth sont aussi passés, ainsi que quelques autres parapentistes. Iain, d'Écosse, reste pour l'été. Assez venteux en après-midi, les parapentistes ont dû s'abstenir la plupart du temps. 27 juin: Le mois se termine en beauté. Beau et chaud. De très bons vols distances effectués ce mois-ci par Hugo qui prend la tête sur le classement provincial du championnat distance. Les visiteurs ont du bon temps en l'air. Pas de mésaventure rapportée. Réaction de Jaimie au branchage de Vlad en ce superbe samedi. ;-) Vlad se branche côté sud en grattant de trop près. Eric et Iain vont l'aider.
29 juin: Enfin de l'air plus frais avec de la pluie aujourd'hui, mais panne d'électricité. Très bons vols en fin de semaine par tous. Vlad a gratté très proche du décollage dans des conditions thermiques samedi et s'est branché côté sud. Pas de décrochage, il ne passait simplement pas et a choisi cet arbre là. Eric et Iain l'ont aidé à descendre de son perchoir. Pas de dommage ni blessure mais pensez que ce serait plus dramatique dans un coin isolé. Il a redécollé par la suite.

Scott après son triangle et posé dans le marais. Traces du camion bloqué. Chemin fermé au km 7.

Mai 2015  8 mai: Chemin toujours gelé au km 8,5. Un camion a fait tomber la barrière du km 7 mais n'a pas pu continuer plus haut que le virage au km 8. Quelques locaux ont déjà volé en parapente les semaines précédentes, ayant monté à pied au décollage Vigie. 20 mai: Le chemin au décollage 9k est dégagé mais plus haut que le km 10, la neige va bloquer le chemin pour au moins deux semaines. Je vais mettre à jour quand le chemin sera ouvert. 22 mai: Jour épique hier. Scott et Hugo ont tenté de grands triangles avec une branche au-dessus du parc Yoho. Scott a complété son triangle FAI de 117 km mais en finale, a dû poser dans le marais Reflection. Premier para de l'année dans un marais. Hugo n'a pas fait son triangle plus ambitieux à cause du ciel menaçant à l'est, choisissant un aller-retour Swansea et se posant environ 10 km trop court, dans le canyon Kicking Horse. Ayant décollé beaucoup plus tard pour mon vol inaugural de l'année, j'ai fait un modeste triangle mont 7 - station de ski - Golden. Les piles de mon GPS sont tombées à plat tôt dans le vol et ayant oublié ma caméra, je n'ai aucune preuve tangible (encore!). Plus de bons vols à venir. Bon cliché de buse à queue rousse par Phil. Atterrissage d'urgence. Avec Jaimie au 9k. 23 mai: Jour deltiste hier, Jaimie et moi. Je fait mieux et cette fois le GPS enregistre et puis quelques photos. Atterrissage d'urgence près du pic Moberly, cependant. 26 mai: Samedi dernier, encore des vols fabuleux de Scott, Hugo et moi. Voir les tracés sur Leonardo pour eux ou sur xcontest pour moi. Dimanche était plutôt ordinaire sous le ciel nuageux mais des visiteurs ont fait leurs premiers vols au mont 7. Cette semaine, la pluie rafraichit et nourrit les plantes. 31 mai: Le chemin est ouvert jusqu'à la Vigie (Panoramique). Un bon petit vol local aujourd'hui. Bonnes ascendances malgré les nuages nombreux. Pas de grande distance. Pluie prévue la semaine qui vient.

Avril 2015  28 avril: Moins de neige cet hiver, donc le chemin commence déjà à ouvrir. Seulement jusqu'au km 7 en ce moment. Le décollage 9k est dégagé et le sentier pédestre pour s'y rendre aussi.

Guide voyage xc mag.

Janvier 2015  6 janvier: Bonne année! Avertissement de neige abondante! Soyez prudents sur les routes. Visitez canadianalpine.ca (anglais) pour un bon compte-rendu des conditions de neige dans toutes les stations de ski des Rocheuses. 17 janvier: Cette semaine, j'ai reçu le Guide Voyage XC Mag 2014/15 (vol. 3, en anglais) qui inclut une section sur Golden. Bien écrit et fait un tour rapide. Bien sauf un détail à corriger: mon record personnel en distance de 238 km (Golden - Jaffray) n'est pas un record officiel ni officieux. Quoique la distance soit respectable, au moins deux des records distances à partir du mont 7 sont encore meilleurs! Visitez la page des records pour en savoir plus.


Nouvelles précédentes open page

météo

Index

Objets trouvés/perdus. Voir sur déclic.

×
>

pendant

Quoi: Trouvé pendant d'oreille
Où: décollage principal
Quand: jeudi 28 juin 2011
Etat: pas égratigné

Contacter Serge pour réclamer

Le planeur d'Otto Lilienthal en 1895 Le planeur des frères Wright en 1901

[...] l'aéroplane sans propulseur, est l'objet de la présente étude. Ce qui est démontré dans le présent ouvrage permet d'affirmer:
  Que dans le vol des oiseaux voiliers (vautours, aigles, oiseaux qui volent sans frapper l'air) l'exhaussement est produit par l'emploi adroit de la force du vent [ie. des mouvements de l'air], et la direction par l'adresse; [...]
  L'homme peut donc avec une surface rigide, bien organisée pour pouvoir être dirigée, répéter les exercices d'ascension et de direction que font les oiseaux planeurs, et n'aura à dépenser en fait de force que celle nécessaire à la direction. [...]
- Louis-Pierre Mouillard, de L'Empire de l'Air, 1881.

[...] il y a une possibilité que les hommes apprennent éventuellement à voler sans moteurs, à la manière des oiseaux planeurs, qui s'envolent pendant des heures avec les ailes [pratiquement] immobiles. Dans un cas semblable, l'aile serait si petite et simple que le coût initial serait très modéré et la dépense en carburant complètement éliminée. Le vol deviendra alors un sport de tout les jours pour des milliers [...]
- Wilbur Wright, d'un court article dans Scientific American, 1908 février 29.

Les frères Wright en brefSource photos

Les Rocheuses, Golden, le mont 7, la vallée du fleuve Columbia

Vue d'ensemble

Le mont 7: il s'est nommé lui-même!

Survol mont 7 (PBE). Vue d'ensemble.
Aérienne topographique (Canada).
Image récente prise du village.

Le site de vol libre du mont 7 est situé aussi près que possible, côté sud-est de la ville de Golden, C.-B., Canada. La saison de vol commence normalement en mai à partir du décollage du bas (9k). En juin, la route plus haut se dégage de neige et permet l'accès au Panoramique. Plus tard en été le décollage du haut devient accessible aux parapentistes qui n'ont pas peur d'une bonne marche. En novembre, le temps et la route enneigée terminent la saison pour la plupart. Quelques parapentistes se donnent la peine de monter en motoneige ou autrement pour un peu de vol en hiver.

L'atterrissage, un grand champ à Nicholson, est habituellement facile à atteindre et atterrir. Le mont 7 est un très bon site où les conditions dépendent beaucoup du temps. Il peut être ennuyant quand le vent est léger et le ciel couvert ou super excitant quand le vent vrai vient de l'est, léger, et le soleil chauffe des thermiques violents. Soyez conscient des conditions météorologiques et ne dépassez pas vos capacités ni celles de votre aile. Par contre si vous persistez, vous serez récompensé. Par exemple, il arrive de temps en temps qu'une masse d'air se déverse dans la vallée devant, produisant une vague d'ascendance énorme se déplaçant vers l'avant. Se faire porter ainsi au milieu de la vallée est toute une sensation. Soyez prudent quand même, ces bourrasques frontales peuvent être dangereuses, en particulier lorsque causées par orage, comme nous avons vécu au Willi 2009 . Lisez des histoires et aventures de vol libre au mont 7 ou alors des éloges pour mieux connaître le site.

Chemin d'accès aux décollages

Le chemin, amélioré en 2000, rend maintenant l'accès au décollage du bas et au Panoramique facile aux deux roues motrices. Le chemin du mont 7 fut rebaptisé chemin Bowle-Evans (BE) en l'honneur de Peter Bowle-Evans open page en 2009. Peter s'est dépensé sans compter pour ouvrir un chemin aux véhicules normaux. Ce chemin est très utilisé par beau temps: libéristes, voyageurs, visiteurs, touristes et vélistes en particulier. Les sentiers de vélo de montagne sont populaires quoique moins sur le mont 7 depuis que la station de ski a développé les siennes. Soyez prudents surtout dans les virages et les rétrécissements.

photos des routes

De Golden au chemin BE, en vert pâle.
Gauche vers la carrière de gravier et les décollages;
tout droit vers l'attéro de Nicholson.
Flèche: vers les décollages; R: terrain du rodéo.
Signalisation chemin BE.
Chemin BE vers route forestière BE.
Virage étroit au km 8.
Sortie à droite vers le décollage 9k ou du bas.
Sortie vers le décollage du haut (virage à gauche).
Haut du chemin, vers le décollage du haut (flèche).
Vue aérienne du chemin vers l'attéro.

Indications:

Prenez la route principale (10ème avenue) à Golden direction sud. A environ un kilomètre hors de la ville, vous devriez voir la carrière de gravier sur votre gauche. Prenez la route à votre gauche entre la carrière et le petit sanctuaire d'oiseaux appelé "Reflection lake" (photo). Prenez la gauche encore sur le chemin de gravier qui monte au-dessus de la carrière (photo; le terrain du rodéo sera à votre droite en montant) et prenez la fourche à droite qui monte la montagne (photo). Suivez ce chemin sinueux. Notez les petits panneaux numérotés sur les bords du chemin marquant le kilométrage. Le panoramique se trouve au kilomètre 14. Au kilomètre 5, un virage serré à gauche. Là, juste à droite, se trouve un sentier populaire pour le vélo de montagne. Continuez sur la route. Après quelques S, le chemin grimpe sur une échancrure étroite dans la rocaille et vous pouvez voir la vallée sur votre gauche. Le chemin vire alors à droite pour entrer dans le cañon Kicking Horse. Un ou deux embranchements en Y suivent. Restez sur le chemin principal ascendant. Passé le kilomètre 8, au Y, prenez le chemin ascendant à droite (photo) et roulez prudemment, le virage est étroit. Attention au trafic. Après quelques virages en épingles, vous devriez voir un petit chemin descendant vers la droite (photo) et un panneau, au kilomètre 9 environ.

  • Descendez ce chemin d'environ 50 mètres pour aller au décollage du bas ou décollage 9k. Stationnez et empruntez le sentier pédestre qui descend en longeant le haut de la pente sur environ 40 mètres afin de se rendre au décollage du bas, ou décollage 9k.

Ne prenez pas ce chemin, continuez en montant pour aller vers les autres décollages. C'est simple, vous n'avez qu'à suivre le chemin le plus emprunté qui monte. Vous allez arriver à une hauteur où l'aire gravelée s'élargit à droite avec un petit chemin à 120° à gauche (photo).

  • Continuez tout droit en descente et puis sur le plat. Une bécosse à quatre toilettes se trouve à droite, un abri et une bécosse adaptée sans papier de toilette, à gauche. Montez tout droit au Panoramique («Vigie»). Un site de récréation du service des forêts de Colombie-Britannique et le meilleur décollage de la région pour les ailes à décollage pédestre. Redescendez pour garer le véhicule, une fois votre équipement déchargé, afin de libérer l'espace au Panoramique.
  • Pour aller au décollage du haut des parapentistes, prenez plutôt le chemin à 120°. Ayez un quatre roues motrices robuste avec une bonne garde au sol. Le chemin suit la crête de la montagne et est, par endroits, boueux, magané ou monte très en pente. Au premier Y qui monte, la gauche mène à un plat boueux en début de saison alors que la montée à droite est plus maganée. Votre choix. Roulez le long de la crête et grimpez jusqu'à un pic (photo), plutôt rocailleux, où le chemin fait une petite boucle. (Il y a un couple de culs-de-sacs plus bas.) Arrêtez-vous là, vous devriez pouvoir voir le décollage du haut au loin, de l'arrière et probablement un drapeau ou un manche à air. Le sentier part en descendant du côté sud tout droit le long de la crête en direction du décollage du haut et est facile à suivre (photos dans la section Décollage du haut). Le parcours prend environ quarante minutes selon votre forme physique. Il s'agit surtout d'une marche, mais il y a une section difficile à traverser, tant bien que mal, au-dessus d'une saillie rocheuse. Cela vous amène à un décollage alpin rustique.

Route vers l'atterrissage

Quittez Golden sur la route 95 en direction sud. Roulez cinq minutes. Prenez la sortie marquée à droite pour entrer à Nicholson. Prenez le chemin Canyon Creek à votre droite et traversez la voie ferrée et le pont. Prenez le chemin McBeath à votre droite à l'embranchement. Le terrain d'atterrissage se trouve à droite avec ses manches à air. Continuez et prenez l'entrée à droite vers la maison du champ. Stationnez-vous sur le terrain de stationnement gravelé à droite au coin du champ. Voir photo aérienne, section précédente. Route 95 et attéro en bleu, stationnement en mauve. Des photos plus récentes sont disponibles dans la section Atterrissage.

Le décollage du bas du mont 7 au km 9 ou décollage 9k

photos du décollage du bas

Ailes presque prêtes.
Conrad décolle.
Vues aériennes du décollage du bas;
flèches pointent vers le chemin d'accès et vers le décollage.

Altitude: 5120'ASL; 1560 m ASL. Hauteur: 2525'; 770 m.
Coordonnées NAD 83: UTM 11 U 5681202 m N; 506944 m E
Coordonnées WGS84: 51.28211° N; 116.90043° O
WGS84 pour R&S: 51° 16.9266' N; 116° 54.0258' O

Petit espace dégagé. Le décollage est serré et court. Il y a de la place pour y monter quatre ailes deltas à la fois. Accommode les vents ouest à sud ou légers (n'importe quelle direction) avec de bons thermiques pour compenser. Difficile pour les parapentistes à cause des arbres de chaque côté et de la pente courte. Ceux-ci peuvent être forcés d'atterrir dans la carrière de gravier mentionnée plus haut s'ils ne peuvent grimper. Ce décollage est utilisé au printemps quand les libéristes ne peuvent attendre que la route plus haut se dégage de neige. Pas recommandé aux débutants.


Le décollage principal du mont 7 - le Panoramique («vigie»)

Altitude: 6370'ASL; 1942 m ASL. Hauteur: 3780'; 1152 m.
Coord. NAD 83: UTM 11 U 5680474.428 m N; 507967.656 m E
Coord. WGS84: 51.27555° N; 116.88577° O
WGS84 pour R&S: 51° 16.533' N; 116° 53.1462' O

[...] Le temps de s'inquiéter est [...] avant un vol. Décide à ce moment si le but en vaut les risques. Si oui, cesse les inquiétudes. S'inquiéter ajoute un autre risque. Ca retarde les réactions, rend inapte. [...]
- Amelia Earhart, de Last Flight par Amelia Earhart, 1937.

vues du Panoramique

Août 1994. Le décollage principal; vue rapprochée.
Vue du nord, de l'est, d'au-dessus.
Assemblage des ailes.
Côté nord-ouest à éviter.
Séquence correcte, décollage de la rampe (LB):
  prêt, aile bien orientée, tenue stable;
  bonne course, garde l'aile en ligne;
  envol, rétractant le train d'atterrissage.
Décollant du sol nord: para para delta.
Décollage face à l'aile, du sol sud.

Il y a trois décollages au Panoramique: le sol nord (N sur photo), la rampe ouest (R sur photo) et le sol sud (S sur photo). Ils accommodent les décollages dans des vents venant du nord, de l'ouest et du sud. Plus précisément, du nord au sud-sud-est. Leurs orientations exactes respectives sont en fait nord-ouest, sud-ouest et sud-est.
La vieille rampe nord (X sur photo) n'existe plus.

Les parapentistes préfèrent le sol nord lorsque la provenance du vent est entre nord et sud-ouest. Ils réussissent quelquefois dans des vents plus sud lorsque les thermiques font enrouler le courant d'air sur la pente de façon à monter du côté nord-ouest. Il faut faire attention cependant, c'est un peu plus risqué.
La pente du sol nord est plutôt douce requérant une bonne course en vent léger.

Les deltistes préfèrent la rampe ouest dans des vents ouest à sud. Plutôt simple à décoller. Prudence demande quand même de prendre le temps de bien choisir le moment de la course d'envol. En conditions thermiques, on remarque quelquefois des changements soudains dans la force et la direction du vent sur la rampe. L'air peut monter tellement verticalement alors, qu'il ne circule pas bien sur la rampe.
Evitez d'utiliser le côté nord-ouest de la rampe (photo), en particulier par vent léger. Le sol est un peu proche au bout. Utilisez de préférence le sol nord. Et évidemment, lorsque le vent est trop de travers pour la rampe, c'est le temps de décoller du sol.

Le décollage sol sud est un peu inquiétant parce qu'il est court et qu'il reste des arbres au bas, droit devant. Les arbres bloquent la circulation d'air, causant quelques turbulences. Il donne aussi sur une pente presque verticale. Une technique de décollage falaise peut s'appliquer. Heureusement, le vent n'est pas sud trop souvent.

Tuyaux: Essayez de commencer votre course au décollage de façon à profiter d'une brise plus forte et régulière. Vous voulez autant de vitesse relative que possible, rapidement, pour maximiser le contrôle. Rappelez-vous de garder votre aile au niveau et de corriger toute attitude incorrecte de l'aile pendant le décollage, la cause de tellement d'accidents.
Soyez prudent les jours thermiques. Le vent peut changer de direction rapidement, surtout s'il subit des forces contraires de la part des thermiques. La chaleur réduit aussi la portance ces jours là. Ce sont les jours qui causent le plus d'accidents au décollage, même chez les experts. Restez bien éveillé.
Dans tous les cas, faites attention aux turbulences ou cisaillements possibles sous le vent des arbres et des buissons.

Les débutants trouveront le site très approprié pour eux avant et après les super conditions thermiques de l'après-midi. Typiquement en été, les thermiques débutent vers 14:00 heures et deviennent assez forts après 15:00 heures. Les thermiques habituellement commencent à faiblir vers 18:00 pour devenir facile à voler durant la soirée. Les ascendances peuvent durer jusqu'au coucher du soleil ou plus tard. Souvent le mont 7 "donne" de l'ascendance soutenue pendant que le mont Kapristo, le suivant au sud, vous descendrait.

Le Panoramique («Vigie») est un site de récréation apprécié par tous, nous et les adeptes de vélo de montagne, de randonnées pédestres, de moto, de photographie, de tourisme et autres animaux. La bécosse (T sur photo) n'est plus. Il s'en trouve une grande à quatre sièges, au grand stationnement. Pour libérer de l'espace, veuillez décharger votre équipement au panoramique et descendre votre véhicule à ce grand stationnement.

Amusez-vous bien!

Le décollage du haut du mont 7

photos du décollage du haut

Photo aérienne du décollage du haut.
Entrée du sentier; sentier; saillie rocheuse.
Séquence de décollage:

Altitude: 7577'ASL; 2310 m ASL. Hauteur: 4987'; 1520 m.
Coord. NAD 83: UTM 11 U 5678403.927 m N; 509777.847 m E
Coord. WGS84: 51.25751° N; 116.8614° O
WGS84 pour R&S: 51° 15.4146' N; 116° 51.5928' O

Ce décollage s'accommode de vents nord-ouest à sud. Cet endroit est couvert d'éclats de roches coupantes, faites attention à vos suspentes! Vous pouvez aussi décoller de plus loin vers l'arrière, mais prenez garde aux turbules durant la transition vers la falaise devant.
Notez les thermiques forts produits près de ce décollage dans les falaises juste en bas. Ceci veut dire que le vent anabatique s'y lève plus tôt qu'au Panoramique et devient plus fort, rapidement. En conséquence, quand l'air est suffisamment instable en été, le vent peut devenir trop fort pour décoller d'aussi tôt que midi à aussi tard que 20:00 heures quelquefois, pendant que c'est merveilleux au Panoramique.

Atterrissage

Altitude: 2590'ASL; 790 m ASL. Hauteur: 0'; 0 m.
Coord. NAD 83: UTM 11 U 5676926.592 m N; 505619.991 m E
Coord. WGS84: 51.24368° N; 116.91949° O
WGS84 pour R&S: 51° 14.6208' N; 116° 55.1694' O

Gérante du GEAR (depuis automne 2011)
Trina Wolfenden

Trina Wolfenden est née et élevée à Nicholson, seulement quelques maisons plus loin que le ranch Eco-aventure et a passé des heures de plaisirs à cheval dans la vallée. Poussée par une passion pour les gens, Trina a obtenu un certificat de tourisme d'aventure et de gérance et créé la compagnie Flying W Trail Rides avec sa famille. Les étés, Trina et sa famille s'occupent du ranch Eco-aventure et ils aiment rencontrer les gens qui viennent au GEAR.

L'atterrissage officiel, si vous ne volez pas en distance ou si vous faites un aller-retour, est à Nicholson. C'est le grand champ directement au nord du Y formé par les rues McBeath Rd et Canyon Creek Rd et à l'ouest du fleuve Columbia (LZ/Att sur la photo). Le nouveau stationnement gravelé se trouve au coin sud-ouest. Ne stationnez pas sur la rue McBeath. Notez que nous ne partageons plus le champ avec des chevaux.

Depuis octobre 2003, la grande propriété à Nicholson comprenant le terrain d'atterrissage, est propriété de Columbia View Homes Ltd. Cette compagnie est elle-même contrôlée par John McIsaac et Cathy-Anne David, qui sont, entre autre, parapentistes. Ces promoteurs intègrent le parc de vol libre, appelé Muller flight park (MFP), aux autres aventures. L'ouverture officielle au ruban coupé a eu lieu le 2 juillet 2005. Le tout se fait appeler N.E.A.R. pour Nicholson Eco-Aventure Ranch ou est-ce G.E.A.R. pour Golden? M'enfin. Quoi qu'il en soit, en conséquence de l'investissement, ils exigent maintenant des libéristes la signature de leur propre formulaire de décharge de responsabilité et la cotisation en règle à l'ACVL pour y atterrir. Visitez leur site internet Ranch éco-aventure (en anglais) pour beaucoup plus de détails et obtenir une copie de leur formulaire de décharge de responsabilité.

John, Cathy-Anne et famille ont exprimé leur fierté à préserver l'atterrissage pour les générations futures, faisant du mont 7 une véritable destination qui a fait ses preuves.

Choses à surveiller durant l'approche et à l'atterrissage:

  • Des fils électriques passent le long de la rue et du côté ouest de l'atterrissage vers la maison.
  • Descendances près de la rivière. Particulièrement tôt en saison, quand son eau glaciale en crue remplit les marais.
  • Les arbres sont hauts et produisent de la turbulence jusqu'au milieu du champ lorsque venteux.
  • Durant les après-midi thermiques, le vent devient variable en force et en direction dans le champ d'atterrissage. Observez bien les manches à air. Un atterrissage vent de dos est à éviter, vent de travers est mieux. Gardez une bonne vitesse, corrigez les roulis, surtout en finale.
  • Les chiens de prairies (nom scientifique Spermophilus Columbianus, nom français Spermophile du Columbia est une espèce indigène, une variété des rocheuses) se sont pas mal reproduits et leurs trous peuvent poser un risque pendant la course. Soyez prudents, certains endroits sont plus envahis avec des trous plus grands et plus nombreux.
  • Tôt et tard dans l'année, ie. d'octobre à juin, des chevaux paissent dans l'attéro. Ils sont gardés par une petite ligne électrique qui passe à la limite du beau gazon. Faites attention à la ligne qui n'est pas très visible. C'est acceptable d'atterrir dans l'enclos si vous évitez les chevaux.

Les voisins et visiteurs aiment bien regarder les deltistes et parapentistes à l'atterrissage. Faites de bons atterrissages, mais gardez votre bonne humeur si vous ratez. Ces voisins pourraient vous sauver en cas d'écrasement. Voir conseils comment atterrir en delta.

Nicholson, l'atterrissage et les alternatives

Terrain d'atterrissage à Nicholson; de près (bleui).
Golden et atterrissages alternatifs; de près.
Atterrir à la carrière de gravier, facile sans vent.
Les proprios du MFP flanqués de Vincene Muller.
Bureau du G.E.A.R. Le regretté Peter, avec Rob.
Bureau du G.E.A.R.
Ample stationnement et aire de repliage du MFP.

A un plané de 4:1 depuis le Panoramique, l'atterrissage de Nicholson est facile à atteindre la plupart du temps. En règle générale, lorsque vous êtes à la hauteur de la butte ouest, vous devriez vous diriger vers l'attéro. Cependant, voler n'est pas toujours aussi simple. Les parapentes volent beaucoup plus lentement que les deltas, donc arrivent court le plus souvent. Cela arrive tous les ans. Le manque de pénétration dans un vent de face croissant en est la cause principale, un mauvais jugement vient en second. Par contre, en vent sud modéré (ou plus fort) les parapentistes n'ont pas le choix, ils doivent atterrir ailleurs. Aussi, après un envol à partir du décollage du bas ou quand ils grattent les falaises du kilomètre 5, l'atterrissage de choix devient la carrière de gravier. Deltistes: évitez les atterrissages d'urgences à moins que vous n'ayez de sérieux problèmes (orage par exemple). Ils sont petits, un écrasement y est trop probable. Quoique, un bon parachute de traînée puisse aider.

L'attéro de Nicholson est le meilleur. Alors, gardez en tête d'avoir de l'altitude en réserve pour vous y rendre. Autrement s'il le faut, plus vous êtes haut, meilleur est le choix des alternatives.

Ces alternatives sont:

  • La carrière de gravier (G sur la photo)
    Coord. NAD 83: UTM 11 U 5681753.413 m N; 503734.829 m E
    Coord. WGS84: 51.28709° N; 116.94648° O
    WGS84 pour R&S: 51° 17.2254' N; 116° 56.7888' O

    Très utilisée pour les raisons déjà mentionnées ou simplement parce que pratique. Il devrait y avoir des manches à air sur un poteau, en bas. Bon en vent sud ou léger. Le trafic avion volera directement au-dessus durant leur circuit d'atterrissage, alors volez avec une radio aéronautique et/ou faites une approche basse (relative aux avions) du côté montagne. Attention aussi au cisaillement. En vent fort du nord préférez l'option suivante.
  • La lanière gazonnée du fossé du CP
    Petite bande gazonnée entre la cour du Canadien Pacifique (voies ferroviaires) et la route #95 (entre les flèches dans les vues rapprochées), du côté opposé de l'étang appelé Reflection lake. Il se trouve un grand manche à air du côté ouest et pratiquement pas d'obstacles au vent du nord. Préféré en vent fort du nord lorsque Nicholson est trop loin. (Quoique normalement, Nicholson est vraiment facile à atteindre par vent du nord!) Prenez garde aux lampadaires et aux fils électriques. Votre approche doit être parfaite.
  • Le terrain de soccer
    Sur le plateau au nord de la carrière de gravier. Gazonné, mais entouré d'obstacles. N'atterrissez pas dans les terrains de baseball adjacents: plein de clôtures. Attention aux cisaillements et turbulences, même par vent pas très fort. Probablement pire que la carrière de gravier pour ca.
  • L'aire marécageuse juste au nord de l'attéro (M sur photo de Nicholson)
    Peut vous sauver de bris et de blessures. Si vous doutez de pouvoir traverser l'étendue d'arbres, atterrissez avant celle-ci. Les arbres sont hauts et font mal. Inondé au printemps, le marais s'assèche plus ou moins fin juillet près des arbres et la marche dans le sous-bois est relativement facile.

Les autres petites places ne sont pas recommandées aux visiteurs. Ne risquez pas vos os pour un plus long vol. Vous pouvez toujours remonter pour en faire un autre. Par contre, si votre aile s'effondre, se ferme, ou autre (catastrophe surtout parapentiste), aucune personne réfléchie ne vous emmerdera pour le terrain de secours que vous avez choisi...

Aéroports

[...] De ce que je peux entendre, l'opinion générale est que le rail de départ Wright est meilleur. Il peut être étendu presque partout en quelques minutes et n'occupe pratiquement pas de place en largeur et pas beaucoup en longueur.
Partir sur roues, au contraire nécessite une longueur de sol presque parfaitement au niveau et une longue, de 500 à 1000 verges, on estime. Cette difficulté semble presque insurmontable à plusieurs endroits, où il serait plutôt facile d'utiliser un rail de départ [...]
- Correspondant, de Rail de départ Wright préféré dans Dayton Herald, 1909 fév.

[...] La grandeur du champ requis maintenant est approximativement quinze fois ce qu'il était en 1910. [...] Les machines rapides sont parfaitement sécuritaire lors de vols au-dessus de champs spécialement préparés, mais il n'y a qu'un petit nombre de tels champs dans le pays entier. C'est cette inquiétude à propos des atterrissages sécuritaires qui a gâché le vol en tant que sport. [...] Si assez de places pour atterrir étaient disponibles, les types d'aéroplanes actuels seraient pratiques pour le sport et pour le commerce. Mais à cause du coût majeur impliqué, nous pouvons difficilement les espérer dans le proche avenir. Il, par conséquent, semble plus faisable de modifier les machines, de manière qu'elles puissent atterrir sur presque tout champ ordinaire que l'on pourrait rencontrer au cours d'un vol distance prolongé.
- Orville Wright, de Sporting future of the airplane - Vitesses d'atterrissages réduites un facteur essentiel du magazine U.S. Air Service, Vol. I, No. 1, 1919 fév.

Golden zone

Zone MF de Golden: cercle ombragé (carte 2010)

Tout libériste vivant près d'un grand centre sait à quel point les aéroports et leurs espaces aériens peuvent restreindre, sinon empêcher, nos vols. Ils ont de grandes zones tampons pour assurer la sécurité du public voyageur aérien. C'est surtout dû au trafic IFR très rapide, lourd et aveugle.
Les aéroports locaux sont les moins restrictifs. Ils ne requièrent que la permission et le contact radio dans le plus petit espace aérien ouvert. Cependant, un aéroport implique une plus grande densité de trafic dans son voisinage. Par conséquent, gardez vos yeux et vos oreilles ouverts en particulier près des routes habituelles prises par le trafic.

Aéroport de Golden (CYGE)

Coord. WGS84: 51.299167° N; 116.982221° O

Non contrôlé, géré par Golden. MF (mandatory frequency i.e. fréquence obligatoire) 122,8 MHz dans la zone ATF (airport traffic frequency i.e. fréquence de trafic d'aéroport, voir RAC 602.97) de 5 MN (miles nautiques, donne 9,3 km) de rayon jusqu'à 5600'ASL (1707 m au-dessus du niveau de la mer). Quoique l'espace aérien soit de classe G, évitez de voler près de la piste. N'atterrissez pas à l'aéroport à moins d'avoir permission et d'être en contact radio. Le trafic, surtout des hélicoptères et des avions légers, qui peut dépasser 30 décollages/atterrissages les bonnes journées, est rapide et difficile à voir. Sa position est indiquée par "A--port" sur la photo de Golden de la section précédente.

Les alentours sont d'espace aérien de classe G où les aéronefs utilisent la fréquence en route 126,7 MHz. Nous utilisons la fréquence des aéronefs très légers de 123,4 MHz. L'espace aérien de classe G veut aussi dire qu'il n'y a pas de restrictions aux vols VFR (incluant nous) autres que les règles de vol à vue (VFR visual flight rules). Les quelques endroits restreints pour dynamitage sont indiqués sur la carte aéronautique. Tous les détails publiés par Transports Canada.

Aéroport d'Invermere (CAA8)

Coord. WGS84: 50.521° N; 116.0056° O

Non contrôlé, géré par Babin Air. A (advisory i.e. consultatif) 123,2 MHz dans la zone ATF de 5 MN (9,3 km) de rayon jusqu'à 5800'ASL (1770 m ASL). C'est un aéroport privé, n'atterrissez pas là sans permission ni sans contact radio. Exploitations régulières: Babin Air Ltd open page, Bighorn Helicopters, Centre de vol à voile d'Invermereopen page. Trafic plus dense qu'à Golden et inclut des apprentis pilotes, des avions légers, des planeurs. Durant les bons jours, le traffic de planeurs peut être organisé sur la fréquence d'aviation très légère (123,4 MHz).

Communications

[...] Je commençais à trouver mes vols longues portées devenaient pas mal poule mouillée. L'aise et la désinvolture étaient encore plus accentuées par l'aide merveilleuse donnée par radio. [...]
- Amelia Earhart, de Last Flight par Amelia Earhart, 1937.

Les radios sont très fortement recommandées même si vous ne volez que localement. La montagne est grande, un écrasement pourrait passer inaperçu et localiser une victime pourrait prendre trop de temps. Voir détails dans Urgences. Vous devriez vous procurer le certificat approprié de radiotéléphoniste (CR), soit aéronautique ou radio amateur. Le CR aéronautique est le plus simple et le plus approprié. Contactez Industrie Canada open page pour plus de détails.
Lisez les circulaires d'information sur les radiocommunications CIR-21 (aéronautique) ou CIR-2 et CIR-3 (radios amateurs) publiées sur leur site internet. (Suggestion: faites une recherche avec CIR-21 comme mot clé, le site Strategis est immense!) Un lien direct se trouve dans le tableau Contacts & liens.

Fréquences radios aéronautiques
Fréquence des aéronefs très légers* (nous inclus): 123,4 MHz
FTA de l'aéroport de Golden, unicom: 122,8 MHz
Fréquence en route: 126,7 MHz
Féquence de conversation**: 122,75 MHz
FTA de l'aéroport d'Invermere, tfc: 123,2 MHz
Détresse (Mayday): 121,5 MHz
*Air-air et air-sol. Pour le vol libre, les planeurs, les ultra-légers et les ballons, au Canada.
**Air-air. 123,45 est en usage dans l'arctique. Les E-U suggèrent 123,025 pour les hélicos.

Fréquences des radios aéronautiques (besoin du CR)

Les radios aéronautiques elles-mêmes ne requièrent pas de permis ni d'enregistrement lorsque opérées dans le cadre du vol ou du plané, seulement l'opérateur.

Les planeurs d'Invermere utilisent la fréquence de trafic d'aérodrome (ATF) 123,2 MHz de l'aéroport d'Invermere et sautent sur 123,4 MHz quand ils volent en distance. Ils peuvent changer pour 122,8 MHz dans l'ATF de Golden près de notre site.

Urgences: ne changez pas de fréquence si vous êtes déjà en contact avec quelqu'un qui peut aider. Cependant, sachez que la fréquence de détresse universelle est la plus surveillée au monde. En plus des stations terrestres, les avions de lignes et certains satellites sont à l'écoute.

Radio-amateurs (besoin du CR)

  • SVP. utilisez: 173,64 MHz - sur la bande VHF du service mobile. Donc pas sujette aux restrictions de la bande amateur. Il s'agit d'une bande commerciale privée pour pistages, partagée, sur une base de non-interférence, avec Golf Royal Canadien et les Patrouilles de Ski. L'ACVL nous a obtenu la permission d'utiliser cette fréquence.
  • Ou utilisez: 146,46 MHz - dans la bande amateur. Soyez conscient que quiconque utilisant cette fréquence doit avoir reçu son autorisation radio amateur officielle, sinon l'utilisation de cette fréquence est illégale peu importe la raison. Si quelqu'un cause une interférence, Industrie Canada le saura et nous contactera.
  • Depuis 2005, plus besoin de permis pour les radios elles-mêmes.
  • Devrait être restreint aux communications sol-sol (interdit d'émettre en vol). Pas recommandé pour les communications entre aéronefs mais c'est mieux que rien.
Fréquences FRS et SRMG (MHz)
FréquenceCanal*FréquenceCanal*
462,550015 - SRMG467,550SRMG**
462,56251 - FRS/SRMG467,56258 - FRS
462,575016 - SRMG467,5750SRMG**
462,58752 - FRS/SRMG467,58759 - FRS
462,600017 - SRMG467,6000SRMG**
462,61253 - FRS/SRMG467,612510 - FRS
462,625018 - SRMG467,6250SRMG**
462,63754 - FRS/SRMG467,637511 - FRS
462,650019 - SRMG467,6500SRMG**
462,66255 - FRS/SRMG467,662512 - FRS
462,675020 - SRMG467,6750SRMG**
462,68756 - FRS/SRMG467,687513 - FRS
462,700021 - SRMG467,7000SRMG**
462,71257 - FRS/SRMG467,712514 - FRS
462,725022 - SRMG467,7250SRMG**
*Exemple, le numéro de canal peut varier entre modèles et fabriquants.
**Reservé pour usage futur possible comme canal d'entrée de répéteur pas disponible en communication simplex.

FRS et SRMG («GMRS»)

  • Ces nouvelles familles de fréquences MF furent créées pour remplir le grand besoin du public pour de bonnes radios émetteur-récepteur. Les radios sur la bande du service radio familial (FRS family radio service) fut créé en premier avec une faible portée, en restreignant la puissance à 0,5 watts.
  • Peu après, le besoin pour une plus grande portée a motivé les gouvernements à ajouter un service de fréquences plus portant appelé service radio mobile général (SRMG ou «GMRS» general mobile radio service) restreint à 5 ou 2 watts.
  • Notez que les radios SRMG peuvent aussi émettre en FRS. La restrition de puissance s'applique à la fréquence, pas la radio. Des fréquences SRMG auront accès aux répéteurs. Voir table.
  • Ces radios sont libres d'usage et ne requièrent aucun permis.
  • Assurez-vous d'être sur la même fréquence qu'un ami.

Autres

  • Le service de téléphone mobile couvre maintenant pratiquement toute la vallée et s'améliore.
  • Il y a aussi un système d'internet sans fil dans la vallée.

Voler au mont 7

Caricature de Katharine style Gibson.

Source de l'image

[...] on a à la fois l'impression forte et grisante de la vitesse, d'être absolument maître de son appareil, de pouvoir lui faire décrire les courbes les plus capricieuses, et, en outre, on a cette sensation de bien-être, d'allègment, cette vue magnifique [...]
- Paul Tissandier, de Les premiers élèves de l'homme-oiseau dans La vie au grand air, 1909 mars 13.

[...] La première sensation de quitter le sol est celle que vous ressentez lorsqu'un ascenseur particulièrement rapide part avec vous du rez-de-chaussée. Mais le mouvement est plus souple; il me rappelle toujours un rêve de plané. Puis quand vous arrivez plus haut et le sol commence à ressembler une soucoupe inversée et les gens en bas, à des mouches circulant dessus à quatres pattes et quand l'aéro commence à planer dans des endroits magnifiques — ah! Je vous le dis, c'est sensationnel! [...]
- Katharine Wright, de Mlle Wright va voler; rencontre rois dans The Boston American, 1909 avril 12.

[...] Les nerfs de l'homme doivent être solides pour voler et il est possible qu'il ait perdu la tête après un incident trivial. Nous avons averti le lieutenant [Galderara] de ne pas s'aventurer plusieurs pieds en hauteur avant de se familiariser complètement avec chaque particularité de sa machine. [...]
- Orville Wright, de Air navigators home — Les frères Wright reviennent pour enseigner le vol aux soldats américains., dans Record-Herald, 1909 mai 12.

[...] J'étais extrêmement impressionnée par la merveilleuse puissante de cette invention étrange, laquelle semblait si légèrement assemblée, et pourtant, sous la conduite de M. Wilbur Wright, agissait comme une chose sauvage apprivoisée, répondant à son toucher et sensible à son contrôle. [...]
- Mrs Belleville, from Impressions obtenues en vol d'aéroplane — Ce qu'une femme a vécu en un voyage avec Wilbur Wright, dans Toledo Blade, 1909 juin 28.

[...] Ceux qui l'ont goûté une fois n'oublient pas cette nourriture. N'est-ce pas, mes camarades? Et il ne s'agit pas de vivre dangereusement. Cette formule est prétentieuse. Les toréadors ne me plaisent guère. Ce n'est pas le danger que j'aime. Je sais ce que j'aime. C'est la vie. [...]
- Antoine de Saint-Exupéry, dans Terre des hommes, 1938.

[...] Je trouve désolant de perdre le côté romantique du vol et de simplement l'accepter comme moyen de transport ordinaire, quoique cette fin est soi-disant ce que nous nous efforcions tous d'atteindre. [...]
- Amy Johnson, dans Sky Roads of the World, 1939.

enfin un trou dans les nuages

Voler dans les rocheuses n'est pas voler dans la plaine. Ca peut être plus facile et plus stimulant tout à la fois. Le vent peut remuer l'air en altitude ou faire venturi dans les vallées. Des effets locaux de toutes sortes peuvent enchanter ou effrayer.

Dans les hautes montagnes comme les Rocheuses, le vent météo a tendance à circuler au-dessus des plus hauts pics. Les montagnes font obstacle. En été, lorsque le soleil brille, les pentes des montagnes chauffent et produisent constamment des thermiques. Les montagnes vont donc créer un vent ascendant régulier dont l'air vient des vallées. Cette circulation ascendante s'appelle anabatique. Selon l'expression bien connue de Lavoisier, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Le bas des vallées doit se remplir d'air et il ne peut alors venir que du haut, ailleurs. C'est le milieu des vallées, les pentes ombragées et les côtés sous le vent qui permettent cette circulation descendante. Il s'agit alors de circulation catabatique. De plus, après le coucher du soleil, la circulation d'air se renverse d'anabatique à catabatique, souvent en moins de 15 minutes. En général donc, le vent dans la vallée sera différent du vent au décollage et du vent en vol. Evidemment, il y a une corrélation entre le vent météo et les vent locaux mais celle-ci n'est pas directe. On peut imaginer comment l'air circulera selon les conditions et les endroits mais ce n'est pas toujours facile ni évident. Ce sont les différences majeures entre le vol de montagne et le vol de plaine.

[...] Ca prend seulement cinq ans pour passer de rumeur à procédure d'exploitation normalisée. [...]
- Dick Markgraf, dans source pas encore trouvée.

En plus des tuyaux et des mises en gardes des sections précédentes voici, cette section et la suivante, un rappel de quelques spécificités du vol au mont 7, dans les Rocheuses.

  • La plupart du temps, l'espace près de l'antenne (sous le A de la photo de Golden), juste au nord-ouest du Panoramique, génère des thermiques forts et réguliers. Moins vrai par vent sud.
  • Soyez plus prudent les jours venteux (moins de 15 km/h ne compte pas pour venteux!). Les vents au-dessus et dans la vallée peuvent être plus forts et de directions différentes. Considérez retarder ou annuler votre vol. Observez le temps. Evaluez les performances de votre aile, votre expérience, votre habileté et les risques que vous êtes prêts à assumer.
  • Certains jours très bons, les thermiques frappent brutalement et veulent vous faire sauter comme une crêpe. Gardez la vitesse élevée et accélérez encore lorsque vous entrez dans les thermiques. Ceci devrait prévenir les décrochages et aider à maintenir le contrôle. Parapentes: suivez les recommandations du manufacturier ou de l'instructeur en manoeuvres avancées concernant votre aile.
  • Volez toujours assez haut et loin du sol pour l'éviter en cas de décrochage ou lorsque les thermiques et la turbulence jouent du coude. Ceci est très vrai au-dessus de terrains rocheux et du côté sous le vent, des montagnes. Parapentes: "Grattez" les montagnes à une altitude suffisante pour récupérer d'une fermeture complète ou pire! Quelques-uns se branchent chaque année. Essayez d'éviter d'être un de ceux-là. Ici, dans les montagnes (relativement) hautes, les thermiques ne lèchent pas tellement le terrain autant que les dégueulantes! Et s.v.p., volez avec une radio si vous chérissez votre vie! Voyez les deux prochaines recommandations.
  • Les arbres sont hauts dans l'ouest! Pensez-y et emmenez une corde assez longue - au moins 30 m (100 pi.) - pour descendre d'un arbre vous-même. Une équipe de sauvetage peut prendre du temps à arriver même s'ils sont alertés. Plus à ce sujet dans la section Urgences.
  • Voler avec une radio est avisé pour plusieurs raisons incluant la sécurité. Veuillez limiter vos transmissions à des déclarations utiles. Nous recommandons les radios de la bande aéronautique qui se sont montrées fiables sur de grandes distances, vous permettent de parler aux autres aéronefs, ont une fréquence d'urgence, etc.

Veuillez lire la section sur l'étiquette du pilote d'aile libre.

Assurance

gaminets

gaminet mt7 02, dos. $30.
gaminet fillette. Aussi en rouge, armée, bleu. $15.
gaminet nature, cendre, aussi acier. $15.
manches longues acier, sable. $20.
Quantités limitées. Grandeurs adultes sauf fillettes. Grandeurs enfants possibles. Dessin noir simple peut être ajouté à votre propre gaminet pour $5.

L'assurance-responsabilité de l'ACVL est requise pour utiliser les sites de décollages et d'atterrissages.
Les résidents canadiens l'achètent de l'ACVL (Association Canadienne de Vol Libre, alias HPAC).
Les visiteurs d'autres pays peuvent se procurer la couverture temporaire (30 jours: $40).
Vous pouvez les obtenir directement de l'ACVL ou, si nécessaire, contacter sur place le bureau à l'attéro ou Serge Lamarche.

N'oubliez pas de souscrire au fond d'urgence tel que décrit dans la section Urgences.

Fond d'entretien

Les profits des ventes de gaminets vont au fond du site. Je pense en particulier à l'amélioration du sol nord. J'ai un couple de style de gaminets en vente. Contactez-moi (Serge) au sergelamarche@gmail.com pour commander ou acheter en personne. Ces articles pourraient se trouver au bureau/magasin à l'atterrissage de Nicholson. Les simples dons sont aussi acceptés avec reconnaissance, bien sûr. Vous pouvez aussi faire un don tout de suite, en ligne, avec Paypal:


Vols de distances

1912. Photographie aérienne de la campagne près de Huffman Prairie prise du siège d'un Wright Model B Flyer en vol.

Source photo

[...] les hommes n'ont cessé d'envier les oiseaux et rêvent du jour où eux aussi pourraient s'élever au-dessus de la poussière ou de la boue des routes et voler dans l'air pur des cieux. Une fois au-dessus des arbres, les chemins étroits ne déterminent plus arbitrairement le trajet. La terre s'étend devant les yeux avec une richesse de couleurs et une beauté de motifs jamais imaginée par ceux qui n'ont regardé le paysage que de côté. La vue du voyageur ordinaire est aussi inadéquate que celle d'une fourmi sur un tapis magnifique. Le brun riche du sol fraîchement retourné, les coloris plus pâles du sol asséché, les bruns plus pâles encore et les jaunes des cultures en maturation, les presque innombrables nuances de vert produites par les prés et les forêts, ensemble présentent un tableau dont la beauté [...]
- Wilbur Wright, d'un court article dans Scientific American, 1908 février 29.

[...] J'étais si frappé par la beauté du paysage que j'ai ressenti un désir ardent de virer droit vers les imposantes Pyrénées et voler directement au-dessus d'elles. [...]
- Wilbur Wright, de Mr. Wright's aerodrome - Vols sur le nouveau terrain à Pau du Dayton Herald, 1909 février 3.

[...] C'est, bien sûr, un pays chaud, avec de larges étendues de terres arides désertiques, ourlées de régions accidentées et montagneuses. Et tout magnifique. Car des airs les vues ouvertes, quel que soit le pays, toujours changeant, aux coloris toujours variés, lumière et ombre contiennent une beauté que seul le délibérément aveugle puisse ignorer. [...]
- Amelia Earhart, de Last Flight par Amelia Earhart, 1937.

Photos en vols de distances

Vue de satellite (Source des photos: Canada).
Carte aéronautique de Golden à Canal Flats .
Falaises près du chemin Pagliaro (flèche).
Le pic Tower, près de Parson.
Approchant d'Harrogate.
Séparation de la chaîne à Spillimacheen.
Au-dessus de la chaîne avant, près de Brisco.
Edgewater et ses champs problématiques, en rouge.
Les deux champs au sud de Edgewater, vus du sud-est.
Radium, Invermere, lac Windermere.
Lac Windermere et Canal Flats au loin.

Soyez bon pour vous-même et passez le test HAGAR de Transports Canada open page. Certains instructeurs offrent des cours pour vous préparer et trois guides d'études sont disponibles pour vous aider: un de Transports Canada et deux par des confrères libéristes. Voir page HAGAR de l'ACVL open page. Cela ne peut que vous aider à comprendre le trafic aérien et notre place dedans. L'annotation HAGAR est requise pour voler dans les espaces aériens de classes B, C, D et E. Les espaces aériens de classes B, C et D requièrent de plus l'usage de radio aéronautique; B, C requièrent l'autorisation de la tour de contrôle, donc peu utilisées en vol libre. Ces espaces aériens restreints se retrouvent surtout près de l'aéroport international de Cranbrook (CYXC) open page, assez loin des montagnes. Plusieurs espaces aériens de classes E se trouvent sur le chemin en vols distances. Les voies aériennes V304 et V317 croisent notre trajet vers Spillimacheen et Radium créant de grands espaces de classe E avec plancher de 2200 pi AGL et de classe B au-dessus de 12 500 pi ASL ou de la MEA (altitude minimale en route), si plus haute. Plus au sud, l'aéroport de Cranbrook et plusieurs voies affectent l'espace aérien dès Fairmont et plus encore vers Canal Flats jusqu'à Jaffray. C'est ensuite classe G jusqu'à Whitefish, aux États-Unis, mais là on est assez loin pour revendiquer le record du site! Peter Spear a superposé tous les espaces aériens canadiens sur carte Google open page, ca vaut un coup d'oeil.

Par ailleurs, une fois encore, volez avec une radio, de préférence dans la bande aéronautique. Portez aide aux autres. Demandez de l'aide si vous en avez besoin, ne laissez pas une mauvaise situation se détériorer.

Après un vol de distance, enregistrez votre vol dans la ligue distance de C.-B. («BC cross country league»). Depuis 2004, les vols distances effectués en Colombie-Britannique sont éligibles pour des prix en argent grâce à des dons privés de libéristes gérés par l'association provinciale. C'est une bonne façon d'encourager les vols distances et d'en voir l'évolution. Enregistrements et détails sur cette page hébergée par le WCSC. open page

Voici encore plus de recommandations:

  • Pour partir du bon pied, essayez de monter haut au-dessus du sommet du mont 7 avant de traverser vers la montagne suivante, mont Kapristo. De cette façon, vous volerez au-dessus du venturi dans l'espace de la crique Horse et la descendance probable autour de la falaise ouest du mont Kapristo (près du chemin Pagliaro).
  • Ne vous laissez pas dériver derrière les sommets dans un thermique à moins d'être à une hauteur sécuritaire, disons 500' (150 m) au-dessus et à un angle (disons 45°) qui vous permettra de planer facilement vers la vallée. Les venturi des sommets et les descendances des côtés sous le vent sont à éviter. Un écrasement ou un simple atterrissage forcé à un de ces endroits pourrait devenir catastrophique pour le pilote. Marcher hors de là pourrait prendre plus d'une journée.
  • En général, si vous descendez sous la hauteur des pics, il faut penser à se diriger vers la vallée. Gardez un oeil sur au moins un endroit approprié pour atterrir que vous êtes sûr d'atteindre. Il est toujours préférable d'atterrir près de la grande route. Autrement, vous pourriez en avoir pour des heures à marcher.
  • Le fond de la vallée monte doucement (70 m) de 2590'ASL (790 m ASL) à l'atterrissage de Nicholson à 2820'ASL (860 m ASL) à l'aéroport d'Invermere, 100 km plus loin. La différence d'élévation de la rivière n'est que de 50' (15 m) pour la même distance.
  • Surveillez toujours les directions du vent tel qu'indiqué par les étendues d'eau, les nuages et les dérives des thermiques en altitude. Habituellement, le vent tourne de l'ouest au sud le long de la chaîne près de Harrogate. Des changements soudains en force et en direction sont courants quand des fronts se rapprochent ou que des orages sont présents. Une fois, des orages localisés près de Field ont pompé l'air si fort dans la vallée qu'ils ont changé un vent du nord en vent fort du sud à Nicholson. En plus, les masses d'air peuvent se déverser en avant des fronts à l'intérieur des vallées. Ce déversement créé une vague se déplaçant le long de la vallée, souvent accompagnée de rafales de forces excessives. Un conseil qui semble marcher si vous êtes pris à voler là-dedans, est de se diriger vent de dos dans l'espoir d'atterrir en avant des rafales et d'avoir le temps de se mettre en sureté et de plier l'aile.
  • Peut-être plus que la direction du vent, vérifiez la pente du champ choisi pour atterrir. Atterrir en remontant la pente (à contre-pente) est recommandé dans la grande majorité des cas. Si le vent contredit la direction de la pente, il peut être judicieux d'atterrir avec une composante vent de travers et contre-pente.
  • Evitez d'atterrir sur les sommets à moins d'une urgence ou que vous soyez bien préparé pour l'aventure (équipement de camping, trousse de réparation, etc.) et que vous ayez un contact radio avec quelqu'un de confiance. Si vous ne pouvez pas redécoller, la descente à pied pourrait prendre la nuit et l'hélicoptère vous coûterait.
  • Il y a plein de champs sur la voie vers Windermere, sauf entre Brisco et Edgewater. Cette distance est aussi plus difficile à passer parce que la chaîne se divise à Spillimacheen (photo) et les plus petites montagnes se trouvent côté vallée.
  • Sachez qu'il y a quelques champs traversés de fils. Voyez s'il y a des poteaux des deux côtés. Il peut y en avoir de cachés dans les arbres. Les parapentistes peuvent préférer atterrir sur le côté d'un chemin, au lieu d'un champ cultivé. Faites une approche qui laisse des options, comme un second champ par exemple...
    Parlant de lignes électriques, un champ pas tellement utilisé parce que petit au départ a maintenant deux clôtures électriques le traversant. Il s'agit du champ à Horse Creek. Photo dans les nouvelles de mai 2007. A éviter, naturellement. La crique Horse coule entre le mont 7 et Kapristo pour se jeter dans le fleuve Columbia.
  • Les propriétaires en général et à Brisco particulièrement n'aiment pas nous voir atterrir dans des champs bien en pousses. Essayez de choisir votre atterrissage en conséquence. Par exemple, si possible, atterrissez et pliez votre aile dans des champs ou des coins pas entretenus ou qui poussent mal pour une raison quelconque. Quelquefois, le proprio peut apprécier l'offre de payer les dommages, s'il y en a ($5-$10). Veuillez ne le faire que si le proprio vous approche et qu'il y a vraiment du dommage. Ceci est plus problématique en juin, avant les premiers foins. Note: quelques champs sont loués.
    A ce sujet, un propriétaire est venu me parler de quelques libéristes, parapentes et deltaplanes, qui ont atterri dans un de ses champs en pousse, dans le milieu ou même dans son carré de maïs. Son champ a une tuyauterie d'arrosage et est à environ 24 km du décollage. Il est d'accord pour atterrir après les récoltes (deux par an), dans les mauvais coins, ou sur son autre champ, adjacent aux fleuve.
    Coord. WGS84: 51.09075° N; 116.68000° O
    WGS84 pour R&S: 51° 05.445' N; 116° 40.800' O
  • Entre Spillimacheen et Radium, volez la chaîne de derrière seulement lorsque vous êtes certain de pouvoir planer vers la chaîne du devant, en cas de vent de face et de descendances. Ceci devrait ressembler à un plané de 1:1. Une fois encore, vous êtes le meilleur juge de la situation. Vous devriez connaître votre aile et vos capacités plus que n'importe qui d'autre. Des descendances de plus de 5 m/s (1000 pi/min) sont courantes le long de la chaîne, les atterrissages sont pratiquement inexistants entre les crêtes et rares dans la vallée dans ce coin. Gardez toujours une marge de sécurité.
  • Prenez note: les deux grands champs pas loin au sud de Edgewater sont à éviter: environ 86 km du décollage, des deux côtés de la grande route. Il y a une problème bizarre avec ces propriétaires. N'y atterrissez pas (voir photo). Ils s'étendent sur environ 0,6 km2 et se trouvent approximativement à:
    Coord. NAD 83: UTM 11 U 5613875 m N; 563125 m E
    Coord. WGS84: 50.67607° N; 116.10351° O
    WGS84 pour R&S: 50° 40.5642' N; 116° 06.2106' O
  • Se poser sur le premier long champ du côté ouest de la grande route immédiatement au nord de Edgewater est sans problème (voir photo, marqué en bleu). Le nouveau propriétaire est bien amical. Le champ est maintenant équipé d'un étang artificiel. Restez toujours plaisants avec les gens où vous atterrissez. Par contre, un couple d'autres endroits ne sont pas recommandés à Edgewater puisqu'antipathiques. Mais ils sont peu utilisés à cause de leur position ou leur mauvaise qualité. Un est le terrain de golf. L'autre est immédiatement au nord du moulin du côté est et de terrain pentu et inégal.
  • Un autre champ amical: Harrogate.
  • Si vous n'avez pas d'équipe de récupération, prenez note: après le coucher du soleil le trafic sur les routes 95 et 93 devient très épars, spécialement en semaine. Faire du pouce peut devenir si mauvais que vous pourriez avoir à passer la nuit là. Il y a un autobus régulier qui fait la route tard de Cranbrook à Golden. Il s'arrête à Radium. Le chauffeur peut s'arrêter pour vous si vous montrez de claires intentions de payer votre trajet et s'il y a de la place sur le bord de la route pour s'arrêter sans bloquer le trafic. Le tarif est d'environ $20 de Radium. Vérifiez auprès de la compagnie pour l'horaire et le prix. Il passe habituellement avant le coucher du soleil en juillet.
    En semaine, un service d'autobus communautaire dessert la vallée et Golden. Deux routes reviennent par Parson vers 18:00. Un peu tôt pour les bons vols, mais très utile quand même. Coût de $2,50 et ayez la monnaie exacte sur vous.
  • Répétition: Voler avec une radio est avisé pour plusieurs raisons, incluant la sécurité. Veuillez limiter vos transmissions à des déclarations utiles. Nous recommandons les radios de la bande aéronautique qui se sont montrées fiables sur de grandes distances, vous permettent de communiquer avec les autres aéronefs, ont une fréquence d'urgence, etc. Les radios sur fréquences GMRS sont aussi recommandées pour leur facilité, fiabilité, portée, utilisation libre et faible coût.

Veuillez lire la section étiquette du pilote.

Urgences/Sécurité

Premier accident fatal d'avion, sept 1908. Orville Wright s'en remet, pas le passager.

Source photo

[...] L'homme qui souhaite rester sur le problème assez longtemps pour apprendre quelque chose, positivement ne doit pas prendre des risques dangereux. La négligence et la surconfiance sont d'habitude plus dangereux que les risques posément acceptés. Je construis ma machine pour soutenir environ cinq fois mon poids et je teste chaque pièce. Je crois qu'il n'y a pas de chance possible qu'elle se brise lorsqu'en l'air. Si elle est brisée ce sera par atterrissage difficile. [...]
- Wilbur Wright d'une lettre à son père, de Kitty Hawks, 1900 septembre 23.

[...] Le sport ne sera pas sans élément de danger, mais avec une bonne machine ce danger n'a pas besoin d'être excessif [...]
- Wilbur Wright, 1908. — Source photo

[...] «C'est surhumain comment vous pouvez rester sur la machine pendant plus de deux heures. J'y étais seulement quatre minutes et déjà je suis presque gelé. Et quelle sensation de sécurité; absolue sécurité.» [a dit Barthou, Ministère Français des Travaux Publics, après le vol.]
«Oui,» a répondu Wilbur Wright. «Vous êtes plus en sécurité sur mon aéroplane que sur vos voies ferrées.»* [...]
- Journaliste, de How Wilbur Wright won the Michelin prize dans The Automobile, 1909 jan 14.

[...] Parmi les visiteurs réguliers à l'aérodrome est un Russe qui est engagé dans ce qu'il appelle un calcul de probabilités. Il est convaincu que dans un nombre donné de montées, un accident fatal ou sérieux doit arriver et ne manque jamais les montées de M. Wright, lequel il semble avoir suivi de cette manière à Auvours pendant plusieurs semaines.
Un Français, qui est sous l'impression qu'il va réussir à avoir M. Wright l'amener dans son aéroplane pour un paiement, a fait faire une combinaison spéciale étanche en cuir doublée de caoutchouc, laquelle une fois gonflée par une pompe à bicyclette, donne au porteur l'apparence d'un ballon animé. L'idée du soi-disant passager est que, s'il avait à rencontrer un accident et tomber de l'aéroplane, sa combinaison novatrice absorberait le choc de la chute et sauverait ses membres. [...]
- Correspondent spécial, de Les admirateurs de M. Wright. — La «combinaison pneumatique» pour aéroplanistes. dans Daily Mail, 1909 fév 12.

[...] Nous avons conclu, qu'un des câbles supportant le palonnier s'est cassé et s'est emmêlé dans l'hélice. Je ne vois pas qu'autre chose ait pu se passer. [...]
- Katharine Wright, de La fille américaine que toute l'Europe observe dans The World Magazine, 1909 avril 11.

[...] Il y a très peu de danger pour un homme calme qui a maîtrisé la gérance de la machine. Mon accident était extraordinaire, lequel ne pourrait jamais arriver encore. Même comme c'était, si nous avions eu un autre trente ou quarante pieds, nous aurions dû descendre correctement. [...]
- Orville Wright, de Les frères Wright à Londres dans Standard, 1909 May 3.

[...] Un vent fort soufflait. Calderara faisait le vol seulement parceque trois de ses oncles venaient de Verona spécialement pour le voir voler. Il avait promis d'amener un compagnon, mais rendu au champ il trouvait le vent si fort qu'il a décidé de monter seul.
Il est bien monté. L'aéroplane s'élevait quatre-vingt-dix pieds [30 m] et semblait sous parfait contrôle alors qu'il faisait deux circuits du champs, la machine semblait arrêter un moment, puis il a fait un mouvement brusque vers l'avant et le bas, et descendant dans une grande courbe, heurte. [...]
Les débris de l'aéroplane rappelaient un énorme oiseau blessé; le moteur tournait encore et ses battements ressemblaient aux derniers souffles d'une créature mourante. [...]
«Je ne crois pas que je soit très blessé, et j'espère le jour où je peux faire un autre vol.»** [...]
- Journaliste, de Elève et aéroplane de Wright tombent — Lieut. Calderara, de l'armée Italienne, et machine volante tombe 45 pieds près de Rome. dans New York World, 1909 mai 7.

[...] Au lieu de laisser au doux passager la parfaite liberté de mouvement qu'elle désirait, très soigneusement il l'attache à la machine au point de la rendre aussi impuissante qu'un oiseau ligoté. Non seulement ne pouvait-elle tomber, mais il lui était impossible de déranger l'équilibre de la machine par un mouvement soudain. [...]
- Journaliste, de Wilbur Wright et les Dames dans Toronto Light, 1909 mai 15.

[...] En ce moment il leur serait presque impossible de devenir assuré à un taux raisonnable, puisqu'un aviateur serait classé comme une des risques les plus hasardeux par les compagnies d'assurances. [...]
- Journaliste, de Sociétés secrètes évitées par les garçons; Père leur est hostile. dans Dayton Herald, 1909 juin 16.

[...] Le danger de « décrocher » vient de l'opérateur tentant de retenir la plongée vers le bas de la machine en tournant les surfaces principales de portées vers des angles d'incidences encore plus grands, au lieu de braquer la machine vers le bas, à un plus petit angle d'incidence, pour que la vitesse puisse être rétablie plus vite. [...]
- Orville Wright, de Stabilité des Aéroplanes, une présentation à une assemblée du Franklin Institute, 1914 mai 20.

[...] Les problèmes dans les airs sont très rares, c'est la collision avec le sol qui en cause. [...]
- Amelia Earhart, dans 20 Hrs 40 Mins: Our flight in the friendship, 1928.

* Orville, Katharine et Wilbur furent pris dans deux déraillements/collisions causant des douzaines de morts cette année là.
** Calderara a subit des blessures internes, le côté droit de son visage était gravement lacéré et bleui et son épaule gauche était disloquée.

Appelez 911 et demandez la GRC de Golden (aussi au 250-344-2221) - ils vont coordonner toutes les opérations de recherche et sauvetage (R&S).

Service d'ambulance: 250-344-6226 mais appelez le 911 en cas d'urgence.
Les sauvetages héliportés se font par la compagnie Alpine Helicopters. Téléphone: 250-344-7444. Sur fréquence aéronautique: 122,8 MHz.

Notez:

  • On penserait que les services R&S puissent gérer les coordonnées de tous formats? Apparemment non. Les services de R&S et Alpine helicopters utilisent les coordonnées GPS dans le format degrés minutes.décimales minutes tel que 50 54.520 se lise 50° 54.520 minutes. Veuillez régler vos GPS sur ce format pour les sauvetages, afin d'éviter les erreurs et sauver du temps.
  • Pour simplifier encore plus un sauvetage, il est bon d'avoir son GPS mesurer sa distance à partir d'un point précis, durant le vol. Ainsi, on peut dire: «je suis à 40 km du décollage», par exemple.
  • La fréquence radio aéronautique d'urgence connecte avec les services de R&S
  • Les nouvelles radiobalises digitales pour grand public sont pratiques et abordables. Elles ont des fonctions utiles même sans urgence, comme l'affichage de position GPS automatique en ligne. Voir Spot open page par exemple.
  • Canal d'urgence des radios CB (bande du citoyen) est le 9 (qui se sert encore du CB?)
  • Une boîte de secours, premiers soins et d'évacuation se trouve au Panoramique et une autre, au décollage du haut. Elles sont verrouillées. Achetez une clé pour $25. Tous les habitués devraient s'en procurer une. Elles renferment cordages, bandages, brancard,... et un téléphone mobile .
Photos urgences

Petit hélicoptère au Panoramique (PBE).
Des sauveteurs (avec deltiste sauvé) (RD/KK).
Position de l'hôpital de Golden.

  • Hôpital de Golden: 250-344-5271, 835 9ème avenue sud (photo).
    Facile à trouver: prenez la 9ème rue sud vers l'ouest au carrefour de celle-ci et de la 10ème avenue sud (la route principale) aux feux de circulation. Prenez ensuite la droite à la prochaine rue (la 9ème avenue sud, notez la station de police à votre gauche), l'hôpital se trouvera à votre gauche.

Un hélicoptère peut se poser près du Panoramique et du décollage du haut, si nécessaire. Si cela arrive, n'oubliez pas de mettre les ailes à l'abri, les attacher aux arbres ou décoller.

Encore une fois, considérez voler avec une radio. De plus, rien n'aide mieux à localiser un libériste accidenté qu'un récepteur GPS. Et amener une longue corde de rappel pour descendre d'un arbre est aussi une bonne idée. Quelques-uns volent avec une trousse de sauvetage complète.
Si un libériste se retrouve quand même pris dans un arbre et a besoin d'une aide extérieure, certaines personnes peuvent faire du sauvetage d'un branchage .

Notre fond d'urgence

En cas de sauvetage où les coûts (ou quelques coûts) ne sont pas couverts par le gouvernement, l'assurance santé, l'assurance-voyage ni d'aucune autre façon (très rare), nous avons un fond d'urgence. Ce fond assure que ceux qui y souscrivent seront sauvés par tous les moyens (incluant un hélicoptère) et qu'ils n'en sortiront pas fauchés. Plus important peut-être, cela veut dire qu'un sauvetage héliporté peut procéder sans les délais qui peuvent découler d'avoir à fournir un paiement sûr. Quand c'est possible, un libériste qui a utilisé le fond devrait le remplir par la suite.
Tous, abonnés inclus, doivent contacter la GRC en premier s'ils subissent ou soupçonnent des blessures corporelles après un écrasement.
Le prix de la souscription est de $25. Les gens qui y ont déjà contribué sont considérés couverts. Vous pouvez y souscrire au bureau de l'attéro de Nicholson ou en contactant Scott Watwood à scottwatwood@persona.ca en anglais ou Serge Lamarche à sergelamarche@gmail.com. Liste des abonnés open page.

Calendrier des événements

Amelia Earhart en 1928 (âge 31 environ).

[...] Mais quelques performances des grandes buses sur les collines autour du camp ont réellement été instructives aussi bien qu'intéressantes. Elles nous ont montré que le secret du vol à voile réside à monter plus haut dans les airs, où les vents doivent avoir beaucoup plus de montée, car nous trouvons qu'ils ne sont pas capables de maintenir un plané sur quelques-unes des pentes au-dessus desquelles nous pouvons planer avec la plus grande aise. [...]
- Orville Wright, de Kitty Hawk dans une lettre à sa soeur Katharine, 1902 sept 29.

[...] Après un quart d'heure c'est devenu monotone, car ces triangles dans les airs étaient effectués avec tant de régularité que l'on cessait de s'émerveiller et il fallait un effort pour se rappeler que cet homme faisait le plus naturellement du monde ce que des centenaires avaient rêvé mais jamais osé espérer. [...]
- Journaliste, de How Wilbur Wright won the Michelin prize dans The Automobile, 1909 jan 14.

[...] Il semble que Tissandier ait gagné chaque événement sauf un à Vichy, et dans ce cas il a perdu simplement par surconfiance que les autres garçons ne soient pas capables de faire quoique ce soit. [...]
- Orville Wright, de l'Hotel Esplanade, Berlin, dans une lettre à son frère Wilbur, 1909 août 19.

[...] Toute la famille Wright semble sortir pour le plaisir, et chaque membre travaille fort pour en avoir. Même Bishop Wright à l'âge de 82 veut sa part, et lorsque Orville a amené son vénérable père pour un tour en vol, il a dû monter de plusieurs centaines de pieds en conformité avec la requête de son passager de monter plus haut. Cet enthousiasme frappe d'autres, tenez le gardien de phare à Kitty Hawk a dit qu'il n'avait jamais vu auparavant des hommes travailler si dur pour le plaisir. [...]
- Griffith Brewer (Royal Aero Club), de son article dans Flight intitulé Avec les Wrights en Amerique, 1910 sept 3.

[...] Hourra pour la dernière aventure! J'aurais souhaité gagner, mais ca en valait la peine quand même, tu le sais. [...]
- Amelia Earhart, dans une lettre à son père, 1928 mai 20. — Source photo

Date indéterminée → Clinique distance Muller Windsports
Instructeurs enseignent les ascensions thermiques jusqu'à la stratégie compétition.
mullerwindsports.com
23 juillet au 1 août → Comp Vol Libre des Rocheuses
Quartier général virtuel. Doit simplement rapporter ses vols.
Inscription: gratuite. Contacter sergelamarche@gmail.com
Info
23 au 31 juillet → 20ème Défi distance Willi
Quartier général au parc de vol Muller.
Doit utiliser un SPOT ou Inreach avec tracé en temps réel ou l'équivalent.
Inscription et info (anglais)
Résultats passés
6 août → 40ème Attérolac
Pas à Golden en fait, mais à Invermere. Une compète annuelle d'atterrissage de précision.
Organisé par Max Fanderl.
Page internet Lakeside
Lakeside sur facebook

Contacts et liens utiles

Site de vol libre de Golden (mt 7)
Gérance fond d'urgence & boîte d'urgence, entretien Scott Watwood, biplace parapente, sauteur BASE
Courriel: scottwatwood@persona.ca
Atterrissage de Nicholson et le ranch éco-aventure
aussi appelé parc de vol Muller et GEAR.
Leur décharge (exonération) de responsabilité est disponible en ligne
Propriété de: Columbia View Homes Ltd
John McIsaac et Cathy-Anne David
B.P. 8093, Canmore, Alberta, T1W 2T8
Tél: 403-678-6733; Télécopieur: 403-678-6761
Courriel: columbiaview@monarch.net
Supervisé par: Trina de Parson
Courriel: gear@persona.ca
Tél: 250-344-6825
Site internet goldenadventurepark (anglais)
Site internet mt 7 (ceci), entretien, fonds mt7, info Serge, deltiste niveau avancé, parapentiste et webmestre
Courriel: sergelamarche@gmail.com
Site internet commercial
Portique personnel
Site internet flygolden (anglais) Garth Henderson, parapentiste et webmestre
Il était une fois un jeune homme appelé Wright — Qui étudiait le vol des oiseaux. — «Si voler, peuvent ces moineaux, — Pourquoi ne puis-je, tonnerre?» — Déclarait-il, et il a prouvé son plus-lourd-que-l'air — Capable de manoeuvrer plus haut que les crêtes. (1909)

[...] En plus du travail avec la machine, nous avons aussi fait plusieurs observations sur le vol des oiseaux planeurs, qui étaient très abondants dans le voisinage de notre camp. Pygargues à tête blanche, balbuzards pêcheurs, faucons et vautours nous faisaient des exhibitions journalières de leurs pouvoirs. Les vautours étaient les plus nombreux et étaient les planeurs les plus persistents. Ils semblent ne jamais battre les ailes sauf lorsque c'était absolument nécessaire, alors que les pygargues et faucons habituellement ne planaient que lorsqu'ils avaient le temps. Deux méthodes de vol à voile étaient employées. Lorsque le temps était froid et humide et le vent fort, les vautours planaient aller et retour le long des collines ou en bordure d'un bouquet d'arbres. Ils prenaient évidemment avantage du courant d'air circulant vers le haut au-dessus de ces obstacles. Ces jours là ils étaient souvent complètement incapable de planer sauf à ces places spéciales. Mais les jours chauds et clairs lorsque le vent était léger, on les voyait hauts dans les airs planant en grands cercles. Habituellement cependant, il semble nécessaire d'atteindre une hauteur de plusieurs centaines de pieds en battant des ailes avant que ce style de plané ne devienne possible. Fréquemment, un grand nombre commençait les cercles à un endroit, s'élevant ensemble de plus en plus haut jusqu'à ce que finalement ils se dispersent, chacun planant dans la direction où il voulait aller. Dans ces temps d'autres vautours à courtes distances trouvaient nécessaire de battre fréquemment des ailes pour pouvoir se maintenir. Mais lorsqu'ils atteignaient un point en-dessous du vol en cercles, eux aussi commençaient à s'élever avec les ailes immobiles. Ceci semble indiquer que des colonnes d'air ascendant n'existent pas partout, mais que les oiseaux doivent les trouver. Evidemment, ils se surveillent et lorsqu'un trouve un courant ascendant les autres s'y rendent vite. Un jour, alors que pas un souffle de vent ne remuait au sol, nous avons remarqué deux pygargues à tête blanche planant en cercles à une hauteur de 500 pieds [150 m] probablement. Après quelques temps notre attention fut attirée par l'éclat d'un objet considérablement plus bas. Examination avec une lunette a prouvé qu'il s'agissait d'une plume que l'un des oiseaux avait évidemment perdue. Comme il semblait apparent qu'elle arriverait au sol à courte distance, quelques-uns de notre groupe sont partis pour l'attraper. Mais en peu de temps on a remarqué que la plume ne tombait plus mais au contraire, s'élevait rapidement. Elle est finalement montée hors de vue. Apparemment, elle s'est fait aspirer par le même courant ascendant dans lequel les pygargues planaient et s'est fait emporter comme les oiseaux. [...]
- Wilbur Wright, de Experiments and Observations in Soaring Flight, dans le Journal of the Western Society of Engineers, Vol III, No. 4, 1903 août.

Blogues de libéristes (anglais)
Veronica Nicole Jason Rob Blogueur français (volant au mont 7) recherché!

[...] Bien que l'effort physique requis soit faible, mes bras me faisaient mal. Il est évident que j'aurai besoin de plusieurs leçons avant de seulement apprendre à garder un aéroplane en ligne droite, bien moins que tourner ou maneuvrer. [...]
- Paul Tissandier, de Learning to fly. — Comment M. Wilbur Wright enseigne un novice., dans Daily Mail, 1909 fév 7.

[...] Quand je suis arrivé en France, je n'avais pas eu plus de quatre heures d'expérience dans le maniement d'un aéroplane, et mes deux élèves, Compte de Lambert et M. Tissandier, n'ont eu plus de six leçons d'environ vingt minutes chacun lorsqu'ils ont été capable de voler seuls. [...]
- Wilbur Wright, de Aviator in two hours. — M. Wright sur la gérance des aéroplanes., dans New York Herald, 1909 mars 24.

[...] l'absence de poussière et de pièges de police doit populariser le vol comme forme de locomotion. (Rires.) [...]
- Hon. C. S. Rolls, de La réussite du vol., dans London Daily Graphic, 1909 mai 5.

[...] Les femmes auront autant de succès à voler que les hommes. Nous avons fait monter six femmes dans nos machines, à part notre soeur. [...] Les femmes ne sont pas aussi nerveuses que les hommes. Ca se peut qu'elles ne reconnaissent pas le danger dans les airs. [...] Quand on a demandé à mademoiselle Wright au sujet de ses sensations en traversant l'espace à trente milles à l'heure ou plus [50 km/h], elle a rit: C'était plaisant. J'avais confiance en mon frère, et n'avais pas peur. Je savais qu'il ne m'aurait pas amenée s'il y avait un grand péril. [...]
- Orville et Katharine Wright, de Air navigators home — Les frères Wright reviennent pour enseigner le vol aux soldats américains., dans Record-Herald, 1909 mai 12.

[...] Je crois qu'à Pau ca ne me prendra pas beaucoup de jours pour connaître la machine à fond. Il y aura une chance de rester en vol pour longtemps ensemble et c'est ce qui est vraiment voulu afin d'amasser une bonne connaissance de la conduite et du contrôle.
A Le Mans nous n'avions jamais plus de quelques minutes à la fois et quelquefois de longs intervalles entre les vols. Dans tous les cas, j'ai eu assez d'expérience de la machine pour me convaincre que ce n'est pas difficile à apprendre et que seule la pratique est requise. M. Wright fournit une machine capable d'être apprise et c'est la chose principale.
- Comte de Lambert (premier élève), de M. W. Wilbur's Pupil Goes to Pau., dans New York Herald, 1909 juin 12.

[...] Ils étaient des garçons très studieux, comme leurs feuilles d'examens montraient toujours. Peu importe quand un test était tenu, leur feuilles recevaient invariablement une note presque parfaite. [...]
- Esther Widner (principal de l'école du Septième District), de Professeur parle des "garçons;" ils ne causaient pas de troubles., dans Dayton Herald, 1909 juin 16.

[...] Une des premières choses à apprendre, bien sûr, est que l'air n'est pas le simple milieu homogène qu'il parait être. Il bouillonne et se déplace et tourbillonne comme le courant combat la marée, et l'aéroplane se meut, non pas en effleurant le courant, mais en son sein. [...]
- Arthur Ruhl, de Up in the Air with Orville — Un vol dans la machine de Wright et une description de son fonctionnement, dans le magazine Collier's, 1910 juillet 02.

[...] J'ose dire que le jour viendra lorsque de nombreuses femmes possèderont et feront marcher leurs propres aéroplanes, a convenu M. Wright. [...]
Mais un aeroplane est-il difficile à manœuvrer pour une femme?, ai-je interrogé.
Pas du tout, a nié M. Wright. Il n'y a rien de pesant à manier. Ce n'est pas aussi dur d'apprendre à faire fonctionner un aéroplane que d'apprendre à rouler à bicyclette. En autant que le danger va, il y a moins de danger à voler même maintenant qu'il y en a en automobile de la manière que le chauffeur moyen roule avec son auto.
Et vous allez rester marié à votre art? ai-je demandé, revenant à ma première question.
Il est tout aussi facile de ne pas se marier que de faire marcher un aéroplane, a répliqué M. Wilbur Wright* [...].
- Wilbur Wright par Ethel Lloyd Patterson, de La femme réagit trop comme un dirigeable — Alors Wilbur Wright reste célibataire, dans The Evening World, 1911 vendredi mai 13.

[...] Un pilote né, ca n'existe pas. Quels que soient mes aptitudes ou talents, devenir un pilote très compétent était un dur travail, vraiment l'apprentissage d'une vie. Pour les meilleurs pilotes, voler est une obsession, la chose qu'ils doivent toujours faire dans la vie. Les meilleurs pilotes volent plus que les autres; c'est pourquoi ils sont les meilleurs. L'expérience est tout ce qui compte. [...]
- Chuck Yeager, dans source pas encore trouvée, 19--.

* Plus de réponses ironiques dans l'article original. Notez que les femmes volaient dès 1908.

Apprendre le vol libre
Le cours de vol libre le plus près de Golden se trouve à Calgary par Muller Windsports chapeauté par L'université de Calgary. L'inscription est possible en ligne. C'est un cours d'introduction.
Pour voler sans la supervision d'un instructeur, vous devez obtenir le niveau Novice de l'ACVL. Muller Windsport offre un cours supplémentaire, le cours intermédiaire, pour obtenir le niveau Novice. De plus, ils tiennent un cours de vol en montagne à Golden visant les difficultés de l'aérologie en montagne et pour quelques-uns, finaliser le niveau Novice.
Si vous vivez dans une autre région, référez-vous à l'ACVL. Pour une liste complète des instructeurs au Canada, veuillez consulter le site de l'ACVL (lien ci-dessous).

Cours initial de vol libre à l'U of C

Muller Windsports

Un autre donnant des cours de deltaplane pas trop loin dans l'Okanagan Leçons de vol avec Raven Aviation
Associations
ACVL / HPAC (association canadienne, bilingue)
Ce site est une excellente source d'information. Il affiche des listes à jour des sites de vol, des écoles, des instructeurs et des membres. Vous pouvez vous y procurer les formulaires d'inscriptions, vous renseigner sur les règlements, avoir des nouvelles, rester au fait des événements à venir et plus encore.
acvl.ca
BCHPA (association de la Colombie-Britannique & Yukon, anglais)bchpa.ca
MHGA (association Manitobaine & Nunavut, anglais)mhga.ca
SOGA (association du sud-ouest de l'Ontario, remorqué, anglais)soga.ca
AQVL (association québécoise)aqvl.qc.ca
HPAAC (association des Maritimes, anglais)hpaac.ca
Vols de distances
Mes vols distances tels qu'inscrits dans mon carnet de vol. Mes distances depuis 1984
A propos, 1984 est l'année où le vol libre a commencé à être plus sécuritaire, i.e. le nombre d'accidents a diminué dramatiquement.
Vols et tracés GPS enregistrés au concours international XContest
Aussi maintenant, les canadiens peuvent participer au concours Canadien: XCanada
deltaplane, en cours parapente, en cours
deltaplane 2015 parapente 2015
deltaplane 2014 parapente 2014
deltaplane 2013 parapente 2013
deltaplane 2012 parapente 2012
deltaplane 2011 parapente 2011
Vols et tracés GPS enregistrés sur Leonardo Vols du mont 7 plus
Page championnat distance de Colombie-Britannique
hébergé sur le site internet du WCSC
Règlements et infos (anglais)
Résultats courants
Orville Wright et Amelia Earhart.

Source photo

[...] L'impression commune est que l'atmosphère cours en courant comparativement réguliers que nous appelons vents. Personne qui ne s'est pas fait balloter sur une aéroplane volant—montant ou tombant dix, vingt, ou même trente pieds en quelques secondes—peut comprendre combien complètement fausse cette idée est. L'air à la surface de la terre, en fait, est continuellement agité. Il est jeté vers le haut de chaque irrégularité, comme les brise-lames sur la côte; chaque colline et arbre et bâtiment envoit une vague ou un courant incliné vers le haut. Et ca ne bouge pas directement avant et arrière le long de la côte, comme la mer, mais en masses tourbillonantes. Quelques-unes de celles-ci montent de centaines de verges. Dans un vent assez fort, l'air près de la terre est plus perturbé que les tourbillons du Niagara. [...]
- Wilbur et Orville Wright, de Les efforts de deux frères pour maîtriser l'air dans le The New York Times, 1908 dimanche mai 17.

[...] Aucun oiseau ne peut faire de vol à voile dans une brise horizontale. Lorsqu'on les voit en vol à voile, dérivant en cercles, ils sont supportés par une hélice ou un tire-bouchon d'air montant, graduellement tombant dedans, mais montant par rapport au sol. [...]
- Wilbur Wright, de Vols aériens aussi sécuritaire que les autos dans Dayton Journal, 1909 fév 16.

[...] J'ai trouvé le temps très mauvais depuis le premier du mois. Le vent, excepté la soirée passée, a été habituellement au-dessus de 15 milles à l'heure [24 km/h]. Le premier vol s'est fait dans un vent de 18 milles [29 km/h]; Mais c'est la rafalité [sic] du vent qui est le plus pénible. [...]
- Orville Wright, de l'Hotel Esplanade, Berlin, dans une lettre à son frère Lorin, 1909 sept 9.

[...] Je n'ai jamais traversé autant et d'aussi sévères vents tourbillonnants que dans les vols ici. Mais ils étaient d'habitude dans certaines parties du champ et je pouvais éviter les pires si je le choisissais. [...]
- Orville Wright, de l'Hotel Esplanade, Berlin, dans une lettre à son frère Wilbur, 1909 sept 23.

[...] Mabel fut laissée seule à finir le Champagne. «Quelquefois,» Mabel a confié plus tard [...] , «je soupçonne que Calbraith pense que montrer de l'affection à une femme serait une infidélité à sa machine.» L'aviateur, dans cet exemple, n'était pas en humeur de démontrer de l'affection — à sa femme ou ses collègues. Il se plaignait du mauvais temps («Vous penseriez que la pluie ne serait pas permise durant une course distance aérienne») et de la malchance et il reprochait aux officiels ferroviaires leur incapacité de maintenir une allure appropriée. L'ingénieur McAllister, un vétéran qui "tire la chaîne" depuis vingt-cinq ans, a accueilli la critique comme un défi personnel et jure de travailler sur sa locomotive toute la nuit si nécessaire. «Quand j'entre sur la voie demain,» a-t-il dit aux journalistes, «je vais m'envoler un peu moi-même.» Il a plu à boire debout toute la nuit. La pluie a aussi empêché un autre départ [...]
- Mabel (femme), Calbraith (aviateur), McAllister (ingénieur), sur la voie du premier vol transcontinental, 1911. Dans Flight of the Vin Fiz, E. P. Stein - 1985.

[...] En fait, j'étais si étonné que je n'avais pas pensé à l'époque à une raison pour le phénomène. Mais il est évident que la machine était dans un tourbillon d'un diamètre inhabituel, dans lequel l'air montait aussi vite que la machine pouvait descendre. [...]
- Orville Wright, de Possibilities of Soaring Flight dans le magazine du U.S. Air Service, 1922 déc.

[...] Les Français ont deux vaisseaux stationnés dans le sud de l'Atlantique, qui donnent les conditions météo et ont partagé leurs informations avec moi. Incidemment, je crois qu'un arrangement similaire sera - au moins devrait être - mis au point en relation avec les services de vols dans l'Atlantique nord. Avec le temps nous pourrions bien voir un couple de vaisseaux ancrés à des positions appropriées pour servir à recueillir les données météorologiques, comme postes de guidage radio et aide d'urgence. [...] Le temps était exactement comme prédit par l'efficace météorologiste d'Air France. Sur presque toute la voie, des vents de face ont dominé. [...]
- Amelia Earhart, de Last Flight par Amelia Earhart, 1937.

Atmosphère
Environnement Canada
et lien direct aux prévisions pour Golden
weatheroffice.gc.ca/canada_f.html
weatheroffice.gc.ca/city/pages/bc-34_metric_f.html
Information météo aéronautique en ligne de Nav Canada plandevol.navcanada.ca
Vue satellite météo du NOAA (E.-U.) wrh.noaa.gov/satellite/
Codes météo en usage à Nav Canada Simple liste et Guide d'étude
Liste officielle des abréviations aéronautiques canadiennes msc-smc.ec.gc.ca/msb/manuals/manab/html/index_f.cfm
Manuel de météorologie de Nav Canada concernant la Colombie-Britannique adressé aux pilotes. Document complet et chaque chapitre disponible séparément en format pdf. Il y a des documents pour chaque région. Le temps en Colombie-Britannique (pdf)
Chapitre 1 - Notions fondamentales de la météorologie (pdf)
Chapitre 2 - Dangers météorologiques pour l'aviation (pdf)
Chapitre 3 - Configurations météorologiques en Colombie-Britannique (pdf)
Chapitre 4 - Conditions saisonnières et effets locaux (pdf)
Chapitre 5 - Climatologie des aéroports (pdf)
Numéro canadien français (pas disponible dans l'ouest) et canadien anglais du CIV*866-goMétéo et 866-wxBrief
CIV de Kamloops (anglais) 866-541-4101

[...] Il y a encore un autre aspect du vol longue-distance qui devrait recevoir une attention immédiate — sa dépendance sur l'adaptation de la cartographie terrestre à ses besoins. Le marin a ses cartes marines, l'automobiliste ses cartes-routières, alors que le pilote — et bien, il doit voyager «au pifomètre et à Dieu,» et se fier à son instinct-de-retour pour qu'il revienne. [...]
- Henry A. Wise Wood, de Continuous Flight dans le magazine Aircraft, Vol. 2, No. 1, 1911 mars.

Navigation
Cartes aéronautiques de navigation en visuel (VNC) et plus Chez Nav Canada
Avis aux pilotes actifs. Aérodrome de Golden est CYGE. NOTAM

[...] L'assemblée législative du Missouri voulait faire un crime de voler plus haut que 1000 pieds [300 m]. [...]
- Rédacteur, de Important and Unique Aeroplane Incidents of 1911, dans New York American, 1911 juin 04.

Réglementation
Transports Canada - Aviation civile
Manuel d'information aéronautique (AIM) de Transports Canada
L'AIM est disponible en ligne: tc.gc.ca/fra/aviationcivile/publications/tp14371-menu-3092.htm
Transports Canada - Aviation civile
Règlement de l'aviation canadien (RAC)
La page du Règlement de l'aviation canadien.
Partie VI - Règles générales d'utilisation et de vol des aéronefs
Sous-partie 2 - Règles d'utilisation et de vol
L'article 602.29 concerne directement le vol libre
L'article 602.97 concerne le vol dans une zone MF (fréquence obligatoire) d'aéroport non-contrôlé (Golden)
Industrie Canada
Guide d'étude pour le certificat de radiotéléphoniste aéronautique
CIR-21
* Nav Canada a créé un réseau centralisé de Centres d'informations de vol (CIV ou FIC: flight info center) et de Kiosques d'informations pour les pilotes (KIP ou PIK) afin d'améliorer les services et la sécurité. Quelques-uns sont en fonction depuis 2003. Les stations services de vol (FSS) sont réorientées vers des services d'aéroports. Voir navcanada.ca pour les détails.

Etiquette

[...] - Non, dit lentement Wilbur Wright, non, je n'oublierai pas le hangar du camp d'Auvours, ni les Manceaux, ni les membres de l'Aéro Club de la Sarthe.
Et, son regard d'aigle adouci, Wilbur Wright murmura:
- Comme ils ont été charmants ! [...]
- Wilbur Wright par François Peyrey, de Ce que dit Orville Wright dans L'Auto, 1909 janvier 13.

[...] il a souvent été dit que les Anglais étaient lents et sans pitié—(rires)— manquant d'enthousiasme et inhospitaliers. Bien sûr, lorsque j'ai rencontré plusieurs de ces gens dans mon propre pays, j'ai trouvé ces dires faux en autant qu'ils étaient concernés. [...]
- Orville Wright, de La réussite du vol., dans London Daily Graphic, 1909 mai 5.

[...] Quand les interviewers pressaient trop les frères leur soeur, mlle Katharine, va à leur rescousse. [...] Ca fait partie de mon travail de prendre soin des garçons et les garder de parler à mort. Ils sont de tels moulins à paroles comme vous savez, ajoute-elle, avec une lueur de sarcasme. J'ai dû les rescaper plusieurs fois à Londres la semaine dernière et retiré Wilbur de quelques bourbiers conversationnels à Paris. [...]
- Katharine Wright, de Fresh from the hommage of kings, Wright brothers are welcomed home., dans New York Herald, 1909 mai 12.

[...] sa fidélité envers ses frères dignes, ses mots d'encouragement et actes d'endurance, pendant tous les jours lassants d'essais, d'expériences et d'incertitudes, ses soins pendant les heures de souffrances et douleurs [...] Katharine, par ces actes de bonté vous avez acquise l'admiration profonde de tous vos amis et votre nom sera chéri [...]
- A. L. Shearer, de La soeur n'est pas oubliée., dans Dayton News, 1909 mai 13.

[...] oui, à l'honneur de Dayton elle-même, il peut être véritablement dit que tout en étant toujours débordants de vie et de plaisir, ils étaient absolument propres et dépourvus des vices qui tendent à ruiner tant de brillants jeunes hommes. [...]
Au cinquième jour d'octobre 1905, j'ai vu le vol de 24 milles [38 km] fait par Wilbur Wright. [...] Une fois M. Wright descendu, il me demanda calmement si je croyais toujours qu'il était fou. Evidemmment, j'ai immédiatement reconnu que le soulier était dans l'autre pied. Il y a plusieurs choses qui intéresseraient le public à cette heure, que mes relations personnelles avec la famille Wright ne me permettront pas de discuter.
- Edgar W. Ellis, de Ed. Ellis parle des charactéristiques des garçons., dans Dayton Herald, 1909 juin 16.

[...] Aucun acte de gentillesse ne s'arrête là. Un acte gentil en amène un autre. Le bon exemple est suivi. Un seul acte de gentillesse crée des racines dans toutes les directions et les racines poussent et font de nouveaux arbres. L'effet le plus grandiose de la gentillesse sur les autres est que cela les rend gentils eux-mêmes. [...]
- Amelia Earhart. dans source pas encore trouvée, 19--.

[...] Cinq hommes [...] sortent d'une caserne douillette avec feu chauffant pour aller travailler dans un vent glacial mordant et aider deux excentriques Yankees à traîner un bidule de 600 livres [270 kg] sur le sable gelé. [...] Il devrait y avoir un monument pour eux quelque part à Kitty Hawk pour nous rappeler qu'un acte de gentillesse sans importance, ca n'existe pas. [...]
- Indéterminé, dans wright-brothers.org (anglais), ca 1999.

[...] Elle était comme vraiment gentille avec toutes ces filles et tout et soudain j'étais comme "pourquoi que j'étais méchante?" tu sais quoi, qu'est-ce que c'est! Je venais de réaliser que j'étais stupide et je... Depuis, comme, mon attitude a complètement changé. [...]
- Roxanna Brock, dans le documentaire A day in the life: 5 women who climb, 2005.

Pour conserver notre tranquillité quelques règles sont à suivre:

  • Apprenez les règles de vol à vue (VFR visual flight rules) et les règles du vol libre. Exemples: La plus grande priorité va au pilote à la plus faible altitude. La priorité va au pilote dans l'aéronef le plus lent. La priorité va au pilote qui a la montagne à sa droite. Evitez les collisions imminentes en tournant vers la droite. Utilisez votre jugement de toutes les manières qui augmentent la sécurité incluant passer outre les règles si nécessaire.
  • Ajustez le sens de votre virage à celui ou ceux qui sont déjà dans le thermique ou ceux qui gagnent sur vous en altitude.
  • Atterrissez dans les champs récoltés ou dans les pâturages. Et si vous ne causez pas de dommages et que personne ne vous approche, ca ne sert à rien de chercher à contacter le propriétaire.
  • N'atterrissez pas dans les champs de culture bien en pousses. Si vous devez le faire, offrez de payer les dommages à la culture s'il y en a (disons $5 - $10). Restez calme, poli et soyez compréhensif de leur position s'ils sont vexés ou furieux. Rappelez-vous, un atterrissage n'est pas un acte illégal si tout ce que vous faites après l'atterrissage est de prendre votre équipement et de sortir du champ. Soyez ouvert, écoutez, expliquez, nous aimons leurs champs, nous en avons besoin pour atterrir, nous les voulons de notre côté autant que possible.
    Vous pouvez limiter ou éviter les dommages en touchant terre où la culture ne pousse pas bien. Par exemple, près de l'entrée, où la machinerie compacte le sol.
  • Ne grimpez pas sur les fils des clôtures. Cela fait sortir les agrafes et ainsi ennuie les fermiers. Passez dessous ou au travers.
  • Ne roulez pas dans les champs. Restez sur les routes.
  • Fermez toutes les barrières comme elles étaient.
  • Ramassez vos ordures.
  • Offrez le transport et aidez ceux qui en ont besoin. Echangez les transports pour réduire le nombre de véhicules. D'un autre côté, c'est la coutume d'offrir $10 pour une remontée (essence, usure) mais ceci devrait être un cadeau, comme la remontée. Voler est difficile, comprend des risques inhérents si bien que nous recommandons le maintien d'une attitude d'aide mutuelle.

Récapitulation brève. Pour voler au mont 7:

[...] Samedi après-midi cependant, je me suis fait prendre par un qui m'a levé de 8 ou dix pouces [20-25 cm] de mon siège. [...] Je vais m'attacher sur le siège avec une corde. Latham se sangle toujours sur son siège. [...]
- Orville Wright, de l'Hotel Esplanade, Berlin, dans une lettre à son frère Wilbur, 1909 sept 23.

[...] La préparation, je l'ai souvent dit, prend bien les deux tiers de toute entreprise. [...]
- Amelia Earhart, écrit ca 1936, pour Last Flight par Amelia Earhart, 1937.

Ce qui est obligatoire

  • Etre membre régulier (résidents canadiens) ou temporaire (résidents étrangers) de l'ACVL.
  • Signer la décharge de responsabilité des propriétaires de l'atterrissage.
  • Dois-je mentionner un équipement de vol libre complet et bien entretenu?

Hautement recommandé

  • de l'eau
  • radio-téléphone (comm. bidirectionelle)
  • GPS / carte
  • trousse de premiers soins
  • longue corde
  • souscription au fond d'urgence

Recommandé

  • téléphone mobile
  • caméra
  • bouffe
  • clé de la boîte de sauvetage/premiers soins
  • don/achat pour le fond d'entretien

Finalement, le vol libre est un monde de sensations, de frustrant à stimulant en passant par dangereux. J'ai trouvé le meilleur rapport plaisir/douleur au mont 7 jusqu'à maintenant...
- Serge.

Planeur Wright avec gouvernail double, 1902

[...] En tant que sport, voler possède des attraits qui plairont à plusieurs personnes avec une intensité dépassant celle exercée par des sports semblables comme le bateau, la bicyclette et l'automobile. Il y a une sensation stimulante en volant dans l'air libre, une intensité de plaisir, qui pourrait possiblement être due à la satisfaction d'un désir inné qui nous est transmis des jours où nos ancêtres primitifs regardaient intrigués le vol libre des oiseaux et le comparaient à leur propre progrès lent et pénible dans la nature vierge. [...]
- Wilbur Wright, dans son article de Scientific American, 1908 février 29.

Les frères Wright en brefSource photo

Cette page internet fut autrefois conçue par Max Fanderl. Son site est au flyingmax.com (anglais).
Elle est, depuis 2000, révisée et augmentée par SL (Serge) avec contributions de PBE (Peter) et de l'ACVL.
Photos SL sauf quelques-unes par David Koehn, Nicole McLearn, Stewart Midwinter, PBE (Peter Bowle-Evans), LB (Louise Bouchard), JC (Jeff Cristol) et KK/RD (Karen Keller ou Ron Dougherty).
Envoyez vos commentaires par courriel à sergelamarche@gmail.com avec sujet mt 7
ou utilisez le formulaire à cet effet (lien en bas de page à gauche).
Visitez aussi le portique de mon site internet personnel (pas très à jour). Et puis, j'ai commencé des mémoires peu ordinaires. Merci : )

Vous pouvez faire un don pour l'entretien de ce site internet: