HPAC/ACVL

Gérance, sécurité et lignes directrices, pour événements

langue

Formulaires utiles pour événements ici.

Prologue

Ce livret et les formulaires inclus sont fournis pour aider les organisateurs de compètes, de rencontres et autres événements.
Contact: Directeur compétition ACVL

Les compétitions et rencontres ont un impact majeur sur notre sport. Une méthode éprouvée pour améliorer les habiletés des libéristes, pour promouvoir quelques uns de nos normes sécurité les plus importants et pour établir un environnement d'apprentissage aux libéristes qui s'efforcent à atteindre des jalons personnels.

Sans compétition, plusieurs de nos normes de performances ou sécurités pris pour acquis n'auraient jamais été mis en pratique - incluant l'utilisation des casques, parachutes, qualifications (nos niveaux) et vérifications prévols, san mentionner les améliorations immenses des perfomances des ailes.

L'ACVL a créé le comité compétition en 1977, pour prendre la responsabilité des règles et règlements des rencontres sanctionnées par l'ACVL. L'ACVL a établi trois sous-comités:

  1. pour assurer la mise en pratique équitable des règles, politiques de compètes et la sélection d'une équipe nationale,
  2. un sous-comité système de pointage et
  3. un sous-comité pour les mondiaux.

Le sous-comité aux championnats Mondiaux a toute autorité en ce qui concerne les décisions d'opération et d'organisation des rencontres mondiales, en respectant les lignes directrices établies par l'ACVL. Il inclura au moins deux membres élus au CA de l'ACVL. Un de ces deux devra être président de l'ACVL ou son délégué.

Si vous avez des modifications, des améliorations ou des idées à contribuer, veuillez les soumettre à l'ACVL afin que cette procédure puisse continuer à évoluer au bénéfice de tous.

Exigences de certification:

Toutes les ailes libres en compétitions nationales ou provinciales doivent être certifiées (AAG 1994-11).

Les utilisateurs d'ailes non certifiées doivent fournir la documentation de normes équivalentes à l'ACVL pour aprobation. Le comité de certification de l'ACVL avisera l'ACVL de sa décision dans les 30 jours après réception des documents. L'aprobation par trois membres du comité constituera une aprobation du comité. L'ACVL avisera alors immédiatement le manufacturier. La documentation et les décisions du comité seront gardées en dossier pour référence par les membres de l'ACVL. (Supprimé par motion à l'AGA 1994-11. )

  1. Le propriétaire d'une aile prototype doit rencontrer les critères suivant pour s'en servir en compétition sanctionnée par l'ACVL:
  2. être membre de l'ACVL,
  3. l'aile doit être pilotée par un pilot d'essai du manufacturier et
  4. pas plus de trois ailes de ce modèle existent.
  5. Ils doivent aussi fournir les essais de charges, de tangages et la documentation structurelle à un membre du comité certification (une copie de cette information doit être fournie à l'ACVL par ce membre).

Règlements de Transports Canada:

L'ACVL a passé une résolution à l'AGA 1994-11 qui supporte les règlements aviation tel qu'ils s'appliquent aux libéristes participant à des événements.

  • Tous les libéristes participant à un événement sanctionné doivent présenter une preuve de l'obtention de la licence HAGAR et doivent se conformer à toutes les exigences de la loi.
  • Chaque aile doit être équipée d'un compas magnétique et d'un altimètre et le libériste doit savoir se servir des deux instruments.
  • Le vol doit être prévu pour une distance
  • L'aile doit être utilisée en conditions VFR seulement
  • Chaque libériste est individuellement responsable d'aviser la SIV (FSS) la plus proche de l'heure de départ et de la durée prévue du vol dans l'espace aérien de classe E
  • L'organisateur de la rencontre peut avoir préarrangé d'aviser la SIV des vols en tant que groupe si la durée prévue des vols en espace aérien de classe E et une liste des compétiteurs avec numéros de licence HAGAR fut soumise à la SIV de Transports Canada.
  • Un plan de vol VFR doit être déposé pour des vols internationaux.
  • Les organisateurs doivent spécifier dans les règlements locaux, ou au breffage, les espaces aériens contrôlés ou autres endroits où les vols sont interdits ou restreints aux compétiteurs. Ces endroits doivent être marqués précisément sur les cartes publiées.

Planifier un événemnent: Types de Compétitions

Evénements de première catégorie

Championnat Mondial FAI

Un événement sportif international organisé selon les règles du code sportif pour championnats dans une ou plusieurs disciplines des activités reconnues par la FAI, ouvert aux participants de tous els membres de la FAI et dont le gagnant remporte le titre de Champion Mondial.

Championnat Continental FAI

Un événement sportif international ouvert aux participants de tous les membres de la FAI dans une région déterminée définie dans la section générale et dont le gagnant remporte le titre de Champion Régional.

Jeux aériens mondiaux

Un événement sportif international organisé par une NAC impliquant plusieurs sports aériens FAI en même temps et ouvert à tous les membres FAI.

Evénements de seconde catégorie

Autres événements sportifs internationaux organisé par ou sous l'autorisation de la NAC. (example: Prémondiaux)

Evénement sportif international

Un événement sportif ouvert aux citoyens de plus d'un pays

Evénement sportif national

Un événement sportif réservé aux citoyens et résidents d'un seul pays.

Championnat National Canadien

(L'ACVL encourage les organisateurs d'événements à utiliser le code sportif de la FAI et les règles de la CIVL et d'inclure des manches valables pour records CIVL lorsque possible.)

  • Est ouvert aux citoyens d'autres pays.
  • Etre tenu aux dates et site choisi par l'ACVL.
  • L'endroit est choisi dans les offres qualifiées.
  • Le site doit alterner entre l'est et l'ouest du Canada chaque année.
  • Alternatives à la structure présente de sélection du champion national dans des championnats nationaux alternants est-ouest sont envoyées au comité compétition. (AGA 1988-3)

Rencontres Nationales:

  • doivent être sanctionnées par l'association provinciale
  • commanditées par clubs locaux ou groupes de libéristes
  • 15 competiteurs minimum (d'une association provinciale), Maximum de 50 participants sauf si autorisé par le président du comité compétition.
  • Chaque province sera permise d'envoyer au moins 5 représentant provinciaux peu importe les points accumulés.
  • les 30 places restantes seront accordées aux libéristes selon les points accumulés des trois meilleurs résultats peu importe sa province de résidence.
  • 50% des places seront désignées selon la date d'inscription du participant, ses résultats compétitifs et le reste par un concours de vol.
  • Les exigences sécurité de l'ACVL doivent être remplies.

Championnat provincial:

  • 50% des places seront désignées selon les résultats compétitifs de l'année, le reste sera décidé par un concours de vol le jour précédent la compétition.
  • Commandité par l'association provinciale, date et site à être choisis par l'assoc. prov.
  • doivent se tenir au moins 2 semaines avant le national canadien.
  • Maximum de 100 compétiteurs, minimum de 25. Les places seront désignées selon les résultats compétitifs de l'année;
  • Equipe provinciale sera choisie après le championnat provincial au choix de l'association provinciale. Le nombre dans l'équipe est arbitraire. Le gagnant du championnat provincial est automatiquement accepté. Les autres choisis selon leurs performances de l'année.

Rencontres Régionales

à être tenues entre le 1er janvier de chaque année et avant le championnat provincial (AGA 1977).

Journées volantes nationales:

Motion AGA 1990-12: Pour promouvoir une fin de semaine de vol national afin d'améliorer l'amitié entre libéristes.

Rencontres volantes

Les rencontres volantes sont des compétitions détendues pour attirer les libéristes débutants hésitants à participer aux compétitions de haut calibre. Ils présentent des séminaires sur la sécurité, la stratégie et les courses, la technique de vol et distance. Il s'agit d'encourager les libéristes présents à participer aux compétitions à venir et d'être une des meilleures manières d'améliorer leurs habiletés.

Planifier un événement: Sanction des rencontres

Toutes les compétitions sanctionnées doivent être approuvées par le club contrôllant le site sur lequel se rient la compétition. Les associations provinciales doivent ensuite approuver la compétition et faire suivre la requête finale de toutes les compétitions tenues dans la province au Directeur Administratif de l'ACVL.

  • Organiser la compétition avec les libéristes locaux et bénévoles.
  • Obtenir la permission des propriétaires de terrains.
  • Les demandes pour toutes les compétitions sanctionnées de durées plus longues que la fin de semaine normale doivent être reçues par le président du comité compétition ACVL au 1er mars de l'année. Tous les autres événements doivent faire la demande au moins 60 jours avant la date de commencement.
  • Premiers soins et ou ambulance doivent être disponibles au décollage at aux atterrissages.
  • Tous les compétiteurs doivent avoir leur HAGAR et l'assurance ACVL et on recommende avoir un niveau 3 ou une expérience de vol équivalente, un casque et un parachute de secours.
  • Les procédures de sécurité de base dans l'espace aérien, de l'équipement et de la météo doivent être observées.
  • Obtenir une permission spéciale si nécessaire de Transports Canada régional par le comité Espace Aérien de l'ACVL pour les NOTAM,
    • Ordres spécials d'événements aviation,
    • Espace aérien d'utilisation spéciale (reclassification de l'espace aérien.)

Assurance

Tous les compétiteurs doivent être membres assurés de l'ACVL. L'assurance temporaire à court terme est uniquement disponible et obligatoire pour les résidents hors-pays ou:

  • Obtenir une assurance spéciale d'événement comme requis:
  • Nom assuré additionnel si requis
  • Exigences des compétiteurs
  • Libéristes doivent avoir une assurance, leur HAGAR, un niveau et un carnet de vol disponible pour inspection par le directeur de la compétition.
  • Casques et parachutes de secours sont obligatoires.
  • Inspections prévols
  • Devra être effectué par le libériste avant chaque vol,
  • De plus, le surveillant du décollage devra vérifier l'aile pour s'assurer qu'il est correctement organisé pour le décollage.

Restrictions de vol

Une aile devra voler pendant le championnat comme une seule structure utilisant les mêmes éléments utilisés le premier jour. Concessions à cette règle sont faites pour couvrir les cas de réparations essentielles.

Chaque aile sera volée dans les limites de son certificat de navigabilité. Toute maneuvre dangereuse pour les autres compétiteurs devra être évitée. Acrobaties non autorisées sont interdites.

Voler dans les nuages est interdit et les ailes ne doivent pas se servir d'instruments gyroscopiques ou autre permettant de voler sans référence visuelle avec le sol. Les organisateurs peuvent inclure des instruments spéciaux par type ou nom sous cette interdiction.

Circuits, directions de vol et approches d'atterrissages seront observées et une attention maintenue en tout temps. Une aile rejoignant une autre dans un thermique devra voler dans la même direction que la première peu importe la différence de hauteur.

Ballast Une aile en compétition peut transporter du ballast jetable seulement sous forme de sable ou d'eau. Un libériste évitera de délester à tout moment ou de manière à affecter les autres ailes en compétition ou personnes ou édifices au sol.


Comment attirer la foule

  • Choisissez un directeur qui a le respect de la population volante, expérimenté au sites choisis pour l'événement et qui a fait ses preuves en compétition.
  • Si ce n'est pas possible, obtenez l'aide ou l'avis d'un libériste ayant ces antécédents.
  • Publicisez autant d'avance et aussi loin que possible.
  • Publicité gratuite est disponible dans les bulletins de nouvelles et magazines publiés par votre club local et associations provinciales et nationales.
  • Incluez une trousse d'information sur le site, vallées et routes avec tote information notable et dangers. Avisez-les des routes à prendre et des manches avant l'événement pour qu'ils s'y familiarisent.

Planifier un événement: Etapes de planification préliminaire de compétitions

Ce rapport servira de ligne directrice aux clubs organisant une rencontre. Le succès d'une compétition dépend de plusieurs facteurs. Ces lignes directrices sont offertes comme format général de compétitions locales, régionales ou internationales. Le comité croit que les compétitions devraient être des entreprises plaisantes, enrichissantes et éducatives.

Organisez la competition avec des libéristes et bénévoles locaux.

SITES

  • Obtenir permission des clubs et propriétaires pour voler aux sites, atterrissages et stationnements.
  • Assurer que l'accès au site, stationnement, assemblage, décollage et atterrissages sont améliorées avant l'événement.
  • Vérifier que les sites sont adéquats pour le nombre de participants attendus (décollages multiples peuvent être requis). Chaque site devrait:
  • Accommoder les vents et météo variés, conditions instables. Se préparer à l'inattendu!
  • Chaque décollage doit accommoder un décollage toutes les minutes ou deux;
  • Avoir un décollage par 25 deltistes et 10 parapentistes.

Choisir des tâches pour chaque site:

  • Choisir diverses balises pour chaque tâche. Préparez des tâches pour jours marginaux à jours records.
  • Choisir soigneusement entre tâche impossible pour la journée et trop facile pour les habiletés des participants.
  • Tracer des lignes des décollages aux balises aux buts sur une carte, mesurer et marquer leurs distances.
  • Attacher une corde à une punaise, à l'arrivée et aux balises, pour aider à mesurer la distance volée. Marquez la corde à intervalles de distances pour faciliter la mesure.
  • Essayer de créer des tâches valides pour obtenir des écussons FAI et des records distances.

Fournir des photos des balises selon les règles de la FAI

"...Choisir des balises assez hautes et repérables pour permettre de les reconnaître d'après la photo référence. Des endroits isolés comme le centre de terrains ou croisements routiers au milieu de nulle part sont pratiquement impossible à vérifier.

Précisez les balises

  • Une école, une église, un pont ou une montagne (prenez toute la montagne dans la photo.)"
  • Fournir des photographies de:
  • buts, endroits déroutants, dangereux et
  • endroits restreints tels que:
    • endroits interdits d'atterrir demandés par le propriétaire.
    • Voies aériennes IFR/VFR
    • Zones militaires/explosions etc.

Assurer accès aux installations et équipements:

  • Quartier général
  • Premiers soins, équipe de sauvetage et équipement.
  • Ordinateur compatible IBM avec lecteur disque.
  • Imprimante et papier.
  • Programme de pointage par ordinateur ou
  • Utiliser temps total au but (pointage TTG)
  • Service de développement de film (ndt: pas à jour, ce texte!)
  • Cérémonies de remise de prix
  • Banquets
  • Chronomètres
  • Drapeaux / manches à air, (supplémentaires pour juges de buts).

Préparez votre Budget

Publicité

  • Invitez les media
  • Solliciter les commanditaires possibles. Voir

Sondage impact économique

Encouragez participation du public. (Note: ceci exigerait une demande d'événement spécial aviation).

Planifier un événement: Officiels

Procédure:

Le club qui organise devrait choisir un directeur de la rencontre chargé de coordonner et diriger tous les aspects de la compétition. Premièrement, il ou elle devrait être un libériste expérimenté. Ils doivent être enclins à la sécurité et avoir des aptitudes à gérer.

Le directeur choisit ensuite ses aides. En choisissant le monde pour les tâches, il faut savoir que chaque tâche est importante au succès de l'événement et dépend de la fiabilité de chacun, qu'il soit juge ou préposé au stationnement.

Officiels

  • Directeur de la rencontre (travaille le calendrier de la rencontre)
  • Equipe de premiers soins
  • Comité des plaintes
  • Juge (Pointage)
  • Jury
  • Départ / Décollage / Directeur de la sécurité
  • Observateurs Officiels et juges d'attéro pour records FAI
  • Préposé au stationnement
  • Equipe de recherche et sauvetage
  • Intendants
  • Maître de tâches
  • Conducteur du transport au décollage
  • Récupérateurs

L'équipe organisatrice travaille ensuite à l'horaire journalier de la compétition.

Le maître des tâches expliquera le système de pointage et les tâches diverses à effectuer par les participants. Il y aura une assemblée journalière du comité pendant la compétition pour discuter l'horaire de la journée. Le maître de tâches et le directeur de la rencontre assembleront les participants au matin pour le breffage matinal.

Le breffage matinal inclura

  • Préposés au départ et le personnel.
  • Heures de départs dans chaque classe.
  • Soucis espace aérien et exigences HAGAR
  • Tâches à effectuer dans cette manche
  • Critères pour identifier les balises
  • Système de pointage
  • Horaire de transport au décollage et avis de trafic
  • Conditions locales, incluant météo, vents, dangers le long de la route en vol.
  • Autres informations pertinentes pour familiariser les participants aux tâches, balises, dangers en route, aires atterrissables, but et champs à éviter.

Suit, un aperçu de quelques fonctions chaque membre de l'équipe aurait à effectuer.

Maître des tâches

(Au départ) doit:
  • avoir ses décollages prêts.
  • Déléguer un sous-comité pour s'occuer des participants.
  • Choisir des tâches appropriées à chaque site, prévoir divers vents, conditions météo et instabilités. Prévoir l'inattendu! Choisir diverses balises le long de chaque route. Le maître des tâches doit choisir soigneusement entre une manche impossible et une trop facile pour stimuler les libéristes. Préparer des tâches pour cas de conditions médiocres autant que pour du temps fumant.
  • Montrer des photos de balises obéissant aux règles de la FAI. "...Choisir des balises assez hautes et repérables pour permettre de les reconnaître d'après la photo référence. Des endroits isolés comme le centre de terrains ou croisements routiers au milieu de nulle part sont pratiquement impossible à vérifier.
  • Précisez les balises: Une école, une église, un pont ou une montagne (prenez toute la montagne dans la photo.)"
  • Fournir des photographies de:
    • buts, endroits déroutants, dangereux et
    • endroits restreints tels que:
    • endroits interdits d'atterrir demandés par le propriétaire.
    • Voies aériennes IFR/VFR
    • Zones militaires/explosions etc.

Le directeur du décollage  (équipe de départ)

  • devrait avoir deux personnes au moins.
  • Rapelle à chaque libériste de vérifier l'assemblage et la navigabilité de son aile.
  • Peut rejeter tout participant ou aile qui n'obéit pas aux normes sécuritaires établies.
  • Le personnel au départ devrait autant que possible être en contact radio avec l'attéro et le directeur de l'événement.
  • Le directeur de sécurité est chargé de:
    • Avoir un NOTAM ou un événement special d'aviation déclaré (ou dispense) sont émises pour l'événement.
    • Aviser la FSS de la manche journalière et sa durée prévue.
    • Assurer que les libéristes s'inscrivent en spécifiant:
      • identification adequate (aile)
      • Type de radio et fréquence
      • Assurance ACVL / numéro de membre
      • annotation HAGAR requise pour accéder aux espaces aériens moins libres (autres que G).
  • Etablir des procédures d'urgences.
  • Assurer d'avoir des communications radio / téléphone entre décollages et atterrissages en cas d'urgence.
  • Etablir protocoles avec services d'urgences.
  • Remplir le formulaire de site ACVL S-5 avec information détaillée sur chaque site de décollage et but utilisé. Envoyer des copies à vos services d'urgences locaux qui risquent d'être appelés. (Ca peut réduire dramatiquement leur temps de réponse). Inclure:
    • Latitude, Longitude et endroit des points de repères,
    • Altitude
    • hélisurface acceptable la plus proche (voir formulaire)
    • distance et temps par route de l'hôpital
    • Indications précises des routes - inclure conditions de la route et carte.
    • Type de radio et fréquence et / ou numéros de téléphone du contact.
  • Informer le répartiteur des services santés d'urgence (en utilisant le numéro non d'urgence) des décollages désignés, routes et but prévus pour la manche de la journée.
  • Rappeler à chacun de vérifier l'assemblage et la navigabilité de leur aile.
  • Assurer d'avoir un contact constant entre le personnel au décollage, à l'atterrissage et le directeur de l'événement.
  • Effectuer un statique prévol final du harnais, de l'aile, et des équipements de sécurités obligatoires. Tout libériste ou aile qui ne répond pas aux normes de certifications ou aux règles peut être rejeté.
  • L'équipe de premiers soins devrait être stationnée au décollage et à l'atterrissage.
  • Une ambulance devrait être prête en tout temps durant la rencontre.
  • Si la compétition se tient dasn une petite ville ou un endroit isolé, une équipe de sauvetage serait recommandé.
  • Si le site est difficile d'accès, l'évacuation héliportée devrait être prête.

Recommandations de préparatifs d'urgence:

  • Préposé aux premiers soins.
  • Trousse de premiers soins niveau 2 ou l'équivalent, incluant
  • Bloc thérapie à l'oxygène,
  • Colliers cervicaux, attelles,
  • Brancard rigide approuvé pour transport héliporté (voir plan inclus) avec 6 sangles, 6 couvertures (pour coussiner).
  • L'équipe de sauvetage devrait être familière avec les routes des manches et les chemins forestiers locaux et devrait établir des procédures radio spécifiques d'urgences et fréquences d'urgences être fournies avec:
  • Liste des participants incluant type de radio et fréquence de chacun, et
  • Les couleurs de leurs ailes.
  • Véhicule(s) tout-terrain fiable (4x4);
  • Carte forestière à jour;
  • Information comment obtenir les clés de chemins verrouillés;
  • Entrainement alpinisme de base et équipement de sauvetage pour descendre les participants de prédicaments inhabituels et
  • scies à chaînes, pelles, etc. pour suivre des routes inutilisées.

Juge(s) d'atterrissages

Le nombre de juges d'atterrissages dépend de la complexité de la manche. Deux juges sont requis au cercle d'atterrissages de précisions pour des mesures précises. Si des balises réelles sont utilisées, des juges supplémentaires peuvent être nécessaires.

Les juges d'atterrissages ont une corvée des plus plate. Choisir du personnel fiable est essentiel. Il est recommandé de les payer pour leur temps. Si la position est abandonnée sans avis une manche complète pourrait être annullée - même un recod mondial!

Il est recommandé que les juges officiels soient Observateurs ACVL pour encourager les tentatives d'obtention d'écussons et de records.

Le chronométreur devrait se tenir près du but. Il doit être en contact radio avec le préposé au départ pour obtenir les temps de décollages précis tel que requis.

Préposés aux stationnements:

Accès aux attéros et décollages doivent rester ouverts au trafic, les bouchons étant inacceptables en cas d'urgence. Le stationnement devrait être bien à l'écart de l'attéro et ne devrait jamais bloquer le trafic ni les approches.

Conducteurs: doivent

  • avoir un permis valide pour le véhicule utilisé.
  • ne conduire que des véhicules enregistrés et assurés.
  • observer les lois incluant le port des ceintures de sécurité, les limtes de vitesses et drapeaux rouges sur les chargements de longueurs excessives.
  • établir accès radio sur les chemins forestiers actifs (coupes).

Comité des plaintes

Un comité de plaintes consiste en trois libéristes expérimentés choisis de préférence parmi les compétiteurs par les compétiteurs ou le directeur, si possible incluant d'origine hors-province ou hors-pays.

A la fin de chaque journée, il devrait y avoir une assemblée pour participants où les formulaires d'atterrissages, les plaintes officielles et autres problèmes sont traités. Règles locales peuvent permettre de prendre note des plaintes au moment de la remise des formulaires et peut abandonner l'assemblée.

Toute plainte doit être soumise par écrit accompagnée d'une guarantie de $25 à la fin de la journée de vol. La décision sera prise par les juges et le directeur de la rencontre.

Les plaintes doivent être soumises par écrit moins de 24 heures suivant l'incident.

Si la décision est en faveur du plaintif, la guarantie lui est remise.

Si la décision n'est pas en faveur du plaintif, la guarantie ira au club local.

Les décisions de sécurité du directeur de la rencontre sont finales et pas sujettes aux plaintes.

Juge de pointage

Règles de competition: Les règles de compétitions internationales de vol libre doivent être utilisées à toutes les rencontres provinciales et nationales pour s'y familiariser.

Les résultats préliminaires de toutes les rencontres doivent être soumises au directeur national des compétitions moins de deux semaines suivant sa terminaison et toute la documentation devrait être soumise au 30 septembre de l'année.

Changement au système de pointage: Le facteur 1.2 appliqué aux compétitions FAI s'appliquera maintenant seulement aux nationaux canadiens.

Obtenir une machine IBM [ndt: périmé!] avec lecteur disque et imprimante.

Pratquez le programme de pointage de votre choix. Les systèmes recommandés sont disponibles sur disque à l'ACVL.

Les résultats journaliers doivent être disponibles à l'examen des compétiteurs au quartier général de la rencontre et au décollage chaque matin.

Planifier un événement: Planification du temps.

Evénements sanctionnés par la FAI
Championnats mondiaux ou continentaux

Offre préliminaire reçue par la CIVL trois ans (recommandé) avant - deux ans requis.

Offre détaillée: Acceptée par la CIVL un an avant l'événement.

Aussi tôt que possible par la suite, une invitation avec une requête de réponse de l'intention de participer devrait être envoyée à toutes les Contrôles nationaux des sports aériens (National Air Sport Control ou NAC).

Le NAC devra nommer un directeur de la rencontre au moins six mois précédant l'événement.

Nationaux et toutes compétitions majeures

Au 31 mars de chaque année, demandez:

L'approbation de l'événement du:

Club chargé et;

de l'association provinciale.

Au président du comité compétition de l'ACVL de sanctionner les événements de durée de plus d'une longue fin de semaine.

60 jours avant l'événement

(Minimum):

Demander au président du comité compétition ACVL de sanctionner tous les autres événements;

Demander au comité espace aérien de l'ACVL de demander au moins 60 jours d'avance à Transport Canada pour un:

NOTAM 6;

Un ordre spécial d'événement aviation (ou une dispense) 7

exiger où les spectateurs sont invités (i.e. à Grouse) ou:

demander une dispense de l'ordre si le public n'est pas invité.

On peut demander un espace aérien à usage spécial de classe F conjointement au notamc.)9

Un mois avant l'événement

Ensure site access, parking, set up, take off and landing areas are prepared and adequate.

Demander une liste des membres assurés de l'ACVL (postée une semaine avant l'événement)

Fournir un formulaire du site, incluant décollages, chemins d'accès, indications, hélisurface

Transport:

Organiser transport des ailes et libéristes au décollage.

Organiser des procédures adéquates de récupérations.

Fournir des cartes routières adéquates (incluant forestières) pour toutes les régions couvertes par les manches pour les équipes de récupérations et de sauvetages.

Planification journalière

Obtenir la météo, sources: [ndt: pas à jour!]

  • Environnement Canada
  • Bureaux météo régionaux (v. pages bleues) préarrangez les heures d'appels et détails requis.

Pour préparer les contrats ci-dessous, télécopiez 604-664-9081 (C.-B.)

Consultation: 1-900-451-7004 (C.-B.) $3.95 / 3 premières minutes, $1.50 par minute supplémentaire.

Pour préparer les contrats, télécopiez 604-664-9081 (C.-B.)

Télécopieur météo: 1-900-451-3007 appuyez. 0000 pour le catalogue complet, 9001 pour les nouveaux usagers. $2.95 les 2 premières minutes. $1.50 par minute supplémentaire. Info télécopiée en retour. Environnement Canada paye les frais de télécopieur.

AVIATION - Jusqu'à 1/2 heure d'accès par jour. 1 mois @ $24.95/mois. 3 mois @ 19.95/mois. 6 mois @ 14/95/mois.

PROFESSIONAL: Frais initial = $150.00 + $96.00/ heure.

NOTE: numéros 900 ne s'appliquent qu'à la C.-B. Contactez Environnement Canada pour les numéros de votre province [ndt: tout ca est périmé, voir internet.]

Services de vol (FSS)

(appelez à frais virés si nécessaire)

Service de vol

Breffages météo détaillés

sont sans frais pour tous pilotes. Vous pouvez aussi appeler 1-800-INFO-FSS au Canada. Ceci appelle votre bureau météo FSS régional.

Météo de la télé (les stations régionales sont meilleures)

météo matinale CBC/RC AM/FM (bon)

(Internet) météo en ligne

Information météo

Détails requis:

  • Météo générale
  • Temps difficile, turbulence et orages
  • Stabilité Inversions
  • Point Congélation
  • Température Maximum du jour
  • Vent de surface
  • Vent en altitude selon prévisions matinales et en mi-journée:
  • 3000, 6000, 9000 et 12000 pi.
  • Type et % Couverture Nuageuse, Point de rosée
  • Inversions, température de l'inversion.

Obtenir les NOTAM émis.

  • Aviser les FSS des décollages et atterrissages, routes des manches et heure de décollage prévu
  • Les aviser de vols dans l'espace aérien contrôlé (HAGAR requis)
  • Aviser les services santés d'urgences (en utilisant le numéro non-urgent) des décollages, atterrissages et routes des manches.
  • Etablir les manches
  • Aviser les libéristes des temps de décollages et du site du jour (utiliser avis, messages enregistrés, faire passer le mot)
  • Organiser les conducteurs, aviser des chemins d'accès resteints.
  • Au décollage:
    • Donner breffage météo
    • Fournir breffage du site et de la route
    • Identifiez les officiers,
    • Identifiez la "ligne de mort" (file d'accès au décollage libre d'aile sauf si dans l'ordre de décollage final)
    • Avant-dernier jour de l'événement:
    • Remettre tous les films. 10
    • Faire développer les négatifs
    • Analyser les films pour décollage correct, balise(s) et vérification des attéros (si requis).

Dernier jour de l'événement

  • Choisir une manche courte, une course au but d'habitude.
  • Assurer que le jury ait rendu toutes les décisions finales, pas d'autres griefs à résoudre et dissoudre le jury
  • Cérémonie de remise des prix
  • A un endroit prédéterminé
  • remettre les prix.
  • remercier les bénévoles et commanditaires.

Après l'événement

Avis des résultats

Résultats préliminaires de toutes les rencontres soient remis au président du comité compétition dans les deux semaines suivantes

Documentation complète à être remise au 30 septembre de l'année.

Fournir résultats journaliers et joindre:

les manches de chaque jour, météo prévue et factuelle (si différente).

Décisions journalières des comités

Tous les griefs (mentionner les decisions)

Ecrire des lettres de remerciements aux

  • bénévoles
  • commanditaires, fournisseurs d'équipements, services d'urgences
  • propriétaires
  • compétiteurs étrangers (informer des événements de l'an prochain)

Avoir un party pour les bénévoles, commanditaires, partisans, etc.

Planifier un événement: Epreuves.

Le directeur des épreuves prépare des épreuves variées à effectuer par les compétiteurs. Toutes les épreuves doivent être conçues pour évaluer équitablement les habiletés de vol de tous les libéristes et surtout de manière sécuritaire. Par conséquent, il/elle doit être lui-même un libériste expérimenté et doit être familier du site de vol.

Les épreuves doivent se concentrer sur les habiletés de vol plutôt que les habiletés d'atterrissages. Les épreuves devraient être conçues pour juger des habiletés des libéristes à utiliser les ascendances de pentes et thermiques et leurs capacités d'exécuter des tâches prédeterminées, incluant des épreuves de distances contre le vent et vent de travers, identifier ou photographier des balises en distance.

Lorsque possible, des épreuves et des formats de départs alternatifs devraient être préparés en cas de circonstances atténuantes ou de temps peu clément. Cependant, pour assurer que tous les compétiteurs volent dans des conditions aérologiques similaires, il est nécessaire que tous les participants décollent ou entrent dans la course dans un court laps de temps, habituellement entre une et une heure et demi.

Pour compter comme épreuve de championnat, tous les compétiteurs de la classe devront avoir l'opportunité de faire au moins un vol à temps pour effectuer l'épreuve.

Si un championnat se tient dans plus d'une classe, chaque classe sera vue comme un championnat en soi et les organisateurs doivent, autant que possible, éviter les interférences entre elles.

Les courses en distances sont prouvées meilleures pour juger des habiletés de vol à voile. Le directeur d'épreuves doit choisir un nombre de sites propices orientés aux vents dominants. Une variété d'épreuves pour chaque site préparera à des directions de vents et des instabilités aérologiques variées. Les épreuves peuvent aller de courte course aux but à long triangle.

Directeurs d'épreuves

devaient encourager les libériste peu familiers avec la région, les compétitions ou les vols distances en:

S'assurant que la première étape de l'épreuve soit:

  • vent arrière ou
  • suivant une falaise face au vent dominant si possible
  • suivant une route qui promet un haut taux d'achèvement de la étape initiale. (faire une étape initiale dans un vent de face significatif décourage les nouveaux compétiteurs au moment où ils sont le plus motivés.)

et en

  • Faisant une présentation pour familiariser chaque chemin des épreuves, les conditions et dangers possibles en route.
  • Etablissant un système fraternel ou mentorisé pour entrainer et supporter les libéristes.

Les directeurs d'épreuves doivent à la fois concevoir des épreuves pour stimuler les compétiteurs expérimentés - spécialement ceux d'ambitions internationales. L'ACVL appuie et encourage les tentatives de records et d'écussons FAI. Les épreuves qui remplissent les exigences de records et d'écussons FAI ajoutent des défis aux libéristes compétitifs:

Les libéristes qui ont leur permis sportif peuvent faire des tentatives de records nationaux ou internationaux si l'épreuve remplit les exigences de records (les barographes ne sont pas requis pour plusieurs épreuves durant les compétitions.)

Les libéristes avec ou sans documentation pour écussons ou records pourront juger de leurs habiletés pour la course contre les records nationaux ou internationaux établis par des libéristes de haut calibre.

Le code sportif FAI section 7 vol libre classe 0 section 2.6 déclare: un permis sportif n'est pas requis pour les écussons.

NOTE: Les officiels de l'événement peuvent recevoir la position d'Observateur temporaire pendant l'événement pour accélérer les tentatives de records et écussons.

Validité de l'épreuve

La validité est obtenue en:

  • assurant que 20% des compétiteurs puissent faire 20% de la distance totale ou autre formule approuvée pour valider une manche;
  • établir des distances minimales accessibles;
  • placer de grandes bâches (formant des profils spécifiques par exemple) pour les compétiteurs;
  • utiliser des preuves photographiques pour départs ou balises désignées pour chaque épreuve incluant:
    • Tableau journalier de l'épreuve,
    • Leur départs en vol (pour un départ en vol, il est permit d'utiliser une horloge aérienne),
    • Toutes les balises de l'épreuve
    • L'horloge à l'arrivée si utilisée (et numéros d'ailes pour les déclarations de records).

Tous les films deviennent la propriété des organisateurs.

Lentilles à distance focale fixe et films 35 mm seulement

Les organisateurs peuvent élire de ne développer que les films des libéristes terminant en bonne position.

Normalement, tous les films de ce groupe est reçu à l'avant dernière journée de l'événement pour développement. Rencontres de haut calibre exigent les films chaque jour.

Aucun compétiteur ne peut décoller pour une manche sans la permission du directeur.

Permission peut être accordée pour des vols tests par contre. Si la manche pour sa classe est commencée le libériste doit atterrir après le test et redécoller.

L'épreuve peut être différente dans chaque classe et une épreuve peut n'être établie que pour une classe.

Il est permis plus d'un départ à un compétiteur si écrit dans les règlements locaux.

Le compétiteur doit avoir atterri dans un champ de secours désigné et doit redécoller dans un laps de temps spécifié.

Le directeur devra déclarer au breffage les heures de départs, des balises et des fermetures des lignes d'arrivées.

Si le départ est retardé, tous les temps préétablis sont retardés d'autant.

L'heure de fermeture (dernière minute d'atterrissage) des épreuves est le coucher du soleil plus 30 minutes sauf si tous les compétiteurs ont déjà atterri.

Suspension ou annulation d'une épreuve.

Le directeur peut annuler une épreuve avant qu'un compétiteur ait décollé si le temps n'est plus propice.

Le directeur a l'autorité de suspendre ou annuler une manche après quelques-uns ou tous aient décollé seulement en cas d'urgence dû au temps dangereux ou autre condition qui ne peut être évitée par les libéristes et qui pose un risque à leur sécurité.

Si le vol n'est que temporairement suspendu, le directeur n'est pas obligé d'annuler la manche.

L'information comment toute annulation est annoncée doit faire partie des règlements.

Epreuves

Le directeur peut indiquer des épreuves alternatives au breffage au cas où le temps se détériore, mais ne peut pas la changer une fois que les vols ont commencé.

Une épreuve de la liste suivante sera établie à chaque jour de vol:

  • Distance, directe ou passant par une ou plusieurs balises. La direction des vols directs peut être désignée.
  • Distance sur une surface. Distance dans une aire définie par 4 à 10 balises qui peuvent être marquées dans un ordre aléatoire sauf un retour à la balise précédente, ou si les balise ne peuvent être marquées qu'une fois.
  • Distance aller-retour par une balise ou une balise sur plusieurs dans un secteur de 30 degrés.
  • Vitesse au but soit en ligne droite ou passant par une ou plusieurs balises ou vitesse dans un circuit fermé.
  • Course sur un tracé désigné.
  • Vitesse sur un circuit fermé suivi d'une distance soit sur le même circuit ou en ligne droite.
  • Durée passant par une ou plusieurs balises avec atterrissage au but.

Les organisateurs peuvent proposer des épreuves additionelles lors de leur offre de tenir les championnats en autant qu'ils ont l'expérience des nouvelles épreuves dans des championnats nationaux.

L'épreuve de chaque classe peut être différente et une épreuve peut n'être établie que pour une classe.

Les directeurs d'épreuves doivent reconnaitre et encourager les libéristes nouveaux en compétition et/ou en vol distance en:

Assurant que la première étape de l'épreuve soit vent arrière ou le long d'une falaise face au vent dominant si possible, ou sur une route qui promet un taux élevé d'achèvement de l'étape initiale. (Faire une étape initiale dans un vent de face significatif décourage les nouveaux compétiteurs au moment où ils sont le plus motivés.)

Faisant une présentation pour familiariser chaque chemin des épreuves, les conditions et dangers possibles en route.

Planifier un événement: Format des épreuves.

NDT: ce texte date d'avant l'avènement des gps.

Course au but:

Plus souvent utilisée par temps stable ou en temps limité (orages, autres événements planifiés ou cérémonies de cloture). Les libéristes doivent partir dans une «fenêtre» de temps serrée pour diminuer les effets du temps sur les résultats.

Aller-retour ou:

Course au but passant par une balise

Plus souvent utilisé les bons jours de vol à voile. Cette épreuve s'est montrée la plus fiable et juge bien des habiletés de pilotage. Les étapes vent arrière sont suivies de défis vent de face.

Courses en triangle (polygone)

Plus souvent utilisées en conditions bonnes à excellentes ou à des sites ayant moins de potentiel de distance. Les courses en triangles offrent un défi excellent aux compétiteurs avec des étapes vent arrière, de face et de travers ainsi que des longs planés (dans la vallée).

Départs aux bâches

sont les plus valables.

Un nombre de balises peut être utilisé. Cependant, les libéristes ne peuvent pas retourner à la balise précédente.

Les épreuves peuvent être dans une direction du tracé ou, à la discrétion du directeur d'épreuves, au choix des participants.

Distance en triangle

Un nombre de balises peut être utilisé mais pas de retours à la balise précédente durant l'épreuve.

Les épreuves peuvent être dans une direction du parcours ou, à la discrétion du directeur d'épreuves, au choix des participants (incluant dans n'importe quel ordre).

Des balises facilement reconnaissables sont essentielles.

Le film est requis de tout libériste désirant valider sa distance.

Le pointage mesure la distance maximale de chacun.

Distance sur une surface.

Distance sur une surface préétablie limitée par 4 à 10 balises qui peuvent être marquées dans n'importe quel ordre sauf qu'une balise n'est visitée qu'une seule fois.

Il doit être établi au breffage si le point de départ et d'arrivée sont des balises ou pas.

Au choix du libériste

Courses avec caméras-minutées. (Populaire en Europe)

Toutes les balises et le but sont établis par le directeur des épreuves.

Les libéristes choisissent chacun en vol quelles étapes sont possibles dans les conditions existantes.

Un libériste ne peut pas revenir sur une balise immédiatement précédente.

Les départs se font avec bâches.

Le pointage des étapes sont calculées selon les données des caméras de chacun.

Les libéristes peuvent photographier l'arrivée et continuer à voler pour le plaisir si:

  • le vol continue hors de l'aire de l'épreuve.
  • le libériste n'intervient pas ni assiste les compétiteurs encore sur le parcours.

Tous les films doivent être remis au pointeur avant la date de clôture de la journée.

Des juges de temps doivent se trouver à toutes les balises ainsi que l'atterrissage.

Si aucun libériste ne se rend au but, la distance gagne l'épreuve.

Tout nombre d'étape est permis autant de fois que voulu en autant que la balise précédente est évitée.

Distance libre passant par une balise

ou: Course au but impossible passant par une seule balise afin d'envoyer les libéristes suivant une route ou une vallée et faciliter les récupérations.

Les systèmes de pointages ne facilitent pas les distances libres.

Distance libre sans restriction

...sont amusantes mais moins fiable pour mesurer les habiletés car trop est laissé au hasard.

Récupérations peuvent être difficile et les libéristes sont souvent trop fatigués pour être efficaces le landemain.

Les systèmes de pointages ne facilitent pas les distances libres.

Une course au but impliquant au moins une balise dans laquelle aucun participant ne se rend au but calcule le pointage comme une distance libre sans point chrono.

Autre. Nouvelle proposition par un organisateur

Exigences.

L'organisateur doit détailler sa proposition avant d'accepter son offre.

Ce système doit avoir été utilisé avec succès dans au moins un autre championnat de grandeur similaire à celui de l'offre.

Planifier un événement: Format des départs.

Fenêtre ouverte:

Décollages libres sans ordre établi dans une période de temps.

Cette période dure normalement entre une et 1,5 heure pour assurer que les libéristes compétitionnent dans des conditions semblables.

Exigences de la fenêtre ouverte:

Une aire de montage assez grande pour les compétiteurs et assez de commissaires pour faciliter l'entrée dans l'allée de décollage.

Il devrait y avoir au moins une rampe ou place de décollage par 25 compétiteurs et les compétiteurs devraient pouvoir décoller au taux de deux la minute.

Fenêtre avec ordre de départ désigné

Les libéristes choisissent leur heure de décollage sur un tableau.

Exigences.

Un tableau marqué d'intervalles appropriés (ie. 30 secondes) avec un clou ou crochet à chaque temps. Le tableau devrait avoir de la place pour 3-4 heures. Chaque libériste reçoit un disque portant son numéro.

Chaque libériste accroche son numéro au temps de son choix. Un seul disque par crochet. Ils peuvent changer leur crochet de place sur un crochet libre jusqu'à dix minutes avant décollage. Si un libériste n'est pas prêt à son temps choisi, il doit se retirer et accrocher son disque à au moins dix minutes plus tard.

Liste de départ.

Les libéristes décollent en ordre préétabli qui avance automatiquement chaque jour.

Exigences.

Un ordre de décollage est fait au hasard avant la première épreuve. Cet ordre avance chaque jour par une proportion des compétiteurs (disons 2/7). Si l'espace permet (comme en compétition aéroremorquée), les ailes peuvent être placées à des places numérotées avant le premier décollage.

Le décollage «bâche»

est la course la plus pertinente.

Décollages au bâches peut conduire à des finales spectaculaires de courses courtes, formant de grands essaims en course et des arrivées serrées. Elles exigent souvent de grands champs pour buts pour permettre des atterrissages multiples et des juges de buts fiables pour chronométrer.

Départs bâche (pistolet d'air) sont plus efficaces lorsqu'accompagnés par une courte fenêtre de décollage. Départs chronométrés sont souvent considérés peu valables à cause des conditions de vol changeantes.

Les libéristes décollent avant le temps de course, se maintiennent en vol et grimpent autant que possible et photographient la bâche lorsqu'elle est étendue à un temps prédéterminé. Le libériste peut alors traverser la ligne de départ.

Les conditions doivent être assez bonnes pour éviter les congestions pendant l'attente.

Les libéristes encore au décollage ont un temps limité pour décoller une fois la bâche étendue.

Courses chronométrées

Courses chronométrées, quoiqu'exigeant plus de travail, sont excellentes en conditions de décollages difficiles. Une fenêtre plus longue rend l'évaluation des individus plus piètre. (Le temps devient un facteur.)

Des chronomètres au départ et à l'arrivée demandent plus de travail et exigent des officiels plus fiables. Courses chronométrées sont bonnes pour juger des habiletés des libéristes contre leurs propres performances passées. Un système devrait être utilisé avec de nombreux inscrits pour réduire l'effet du temps variable. Les concours doivent récompenser les meilleurs libéristes.

Les chronomètres doivent être synchronisés.

Les horloges et autres chronomètres doivent être comparés au chrono officiel sur une période de trois heures, le signal de Radio-Canada, ou l'horloge atomique au 1-613-745-1576 avant et après l'épreuve pour éliminer les erreurs de calculs.

Épreuve vitesse

(ou section vitesse d,une épreuve distance) devra être chronométrée du:

décollage; ou

d'une photographie en vol d'une bâche étendue à une position définie et ajustée à des intervalles prédéterminés.

ou, si des caméras-chronos approuvées sont utilisées, d'un marqueur. (Si une caméra imprime un temps sur le film, ce temps ne remplace pas le temps de l'horloge officielle.)

La fenêtre de décollage

(Durée de temps que les libéristes peuvent décoller pour la course) pour toutes les épreuves devrait être limitée. Si les libéristes veulent redécoller ils doivent le faire dans la période désignée et seulement s'ils atterrissent à un atterrissage désignés pour redécollages. (ie. départs chronométrés de 30 min)

Planifier un événement: Pointage.

En absence de validation journalière dans le système de pointage, une épreuve de championnat est définie comme n'ayant pas moins de 20% des ailes dans la catégorie voler une distance minimale de pointage tel que décrite par la formule de pointage. Cette distance peut être changée par accord avec la CIVL alors que la performance des ailes améliore, mais dans tous les cas, sera constante durant un championnat.

Les résultats généraux doivent être calculés de la somme des pointages journaliers de chaque compétiteur, le gagnant ayant le pointage total le plus élevé.

Un pointage d'un compétieur sera exprimé au plus près nombre entier, 0,5 arrondit au pplus haut.

Toutes les distances sont mesurées par balises correctement contrôllées et arrondies au prochain 0,5 km. Tous les temps sont pris en heures, minutes, secondes.

Un libériste qui ne vole pas reçoit zéro et est noté NPF (n'a pas fini) sur la feuille de pointage.

Un libériste disqualifié sera noté DSQ sur a feuille de pointage.

Un libériste qui se retire pour maladie ou accident ou est disqualifié de la compétition ne sera plus compté dans le groupe ou catégorie pour le pointage.

Les déductions de pénalités seront faites une fois le pointage terminé.

Si un pointage d'un libériste est négatif pour une raison quelconque, incluant les pénalités, son pointage de l'épreuve sera mis à zéro. Les pointages négatifs ne seront pas portés.

Un système de pointage handicap spécial peut s'appliquer à certaines compétitions et événements pour encourager les novices et intermédiaires à participer et s'impliquer dans les compétitions.

Normaliser les pointages de groupes séparés

Une normalisation est utile dans les championnats lorsqu'une grande participation oblige à créer en groupes à peu près égaux durant les épreuves préliminaires. Les groupes volent les préliminaires à différents sites ou différents temps. A la fin des préliminaires, les premiers des deux groupes reçoivent le même pointage et les pointages des autres sont ajustés proportionellement. Les pointages résultants sont portés aux épreuves finales. Les marges de sécurités suivantes doivent être appliquées lorsque le groupe final est formé:

Le pointage alloué au groupe en tête, desquelles les normalisations sont calculées, devrait approximer une demie de la valeur des épreuves volées.

Les premiers de chaque groupe doivent entrer les finales avec des pointages égaux.

Si les groupes des préliminaires n'ont pas volé un nombre égal d'épreuves, les pointages doivent être moyennés dans les groupes avant d'appliquer la normalisation aux pointages individuels.

Mesures de distance.

La distance au pointage est la somme des étapes complétées du trajet dans l'ordre désigné.

Une étape incomplète est de la longueur de l'étape moins la distance de l'endroit atterri et la prochaine balise ou but, sauf que la distance soustraite ne peut pas être plus grande que celle entre la dernière balise ou départ.

Distance libre est mesurée du départ au lieu d'atterrissage.

Le gagnant individuel est celui accumulant le plus de points dans sa catégorie.

L'équipe gagnante est celle définie dans le règles de pointage qui obtient le plus de points au total.

Pointage d'équipe.

Un pointage d'équipe sera déterminé à partir du pointage total des trois premiers libéristes d'une équipe calculé chaque jour. Une formule différente peut être proposée au moment de l'offre du championnat.

Procédure de pointage:

Une fois la compétition terminée, les organisateurs ou quiconque nommé par les organisateurs, soumettra un rapport au comité compétition. Ce rapport doit inclure ce qui est décrit dans la trousse de sanction de compétition ACVL:

Le comité compétition ACVL examinera le rapport final et déterminera son «niveau» et, selon, accordera des points aux compétiteurs. Les résultats de la rencontre devraient être publiés dès que possible.

Sur le calendrier compétition pour classer la rencontre en section B, le changement suivant sera fait, «un libériste doit se rendre au but» pour se qualifier de course.

Sélection de l'équipe nationale canadienne

Les meilleurs libéristes canadiens devraient représenter notre association dans les compétitions internationales. Pour cette raison, un système de pointage a été créé qui récompense les libéristes bien placés dans les rencontres jugée plus «valables».

Un dépôt établi par le directeur de compétition au 1er décembre est requis pour réserver une place dans l'équipe canadienne.

L'équipe canadienne sera choisie après les nationaux. (Le gagnant d'un national fait automatiquement partie de l'équipe canadienne.) La sélection pour l'équipe nationale se décide selon les points accumulés des trois meilleures totaux de chaque libériste.

Les libéristes n'ont pas besoin d'un niveau d'habileté pour participer à une rencontre. Cependant, il reste qu'un niveau est requis s'ils veulent recevoir des points pour les compétitions participées.

Les rencontres de haut niveau exigent un certain nombre de libéristes de niveaux IV (expérimentés). Sinon, les compétitions majeures peuvent être dévaluées. Ceci peut encourager les libéristes à obtenir un niveau.

Planifier un événement: Formats d'arrivées

Lignes de départ et d'arrivées sont des portes de longueurs de 1 km ou moins, soit clairement indiquées au sol, soit entre deux éléments verticaux de hauteur de 1000 m ou moins. Pour les championnats, toutes longueurs et hauteurs réduites doivent être mentionées dans les règlements locaux. (FAI Section 7 Annexe 4 5.7.1) 5

En classes 1 et 2, un libériste est considéré avoir passé la ligne d'arrivée lorsque le nez de l'aile traverse la ligne d'arrivée dans la direction correcte, en n'utilisant que l'énergie de l'aile et non du libériste. En classe 3, la ligne est passée lorsque le pied du libériste traverse la ligne de la même manière.

Une épreuve d'atterrissage de précision ne peut pas être combinée avec une épreuve distance.

En championnats, vérification de l'endroit de l'atterrissage peut être faite par des photos prises par le participant.

Pour records, preuve de l'endroit de l'atterrissage doit inclure les signatures et adresses d'au moins deux témoins.

Des observateurs officiels au sol peuvent chronométrer les compétiteurs passant la ligne d'arrivée.

Les vols se terminant au delà des frontières du pays ou état de l'organisateur ne compteront que jusqu'au point où une ligne droite entre le départ ou la dernière balise et l'endroit de l'atterrissage traverse la frontière, à moins que les règlements locaux permettent de traverser ces frontières.

Atterrissages au loin

Si un libériste atterrit loin du but désigné pour l'épreuve, il doit informer les organisateurs par téléphone, radio (si permis), sans délai ou au plus tard lorsque l'épreuve se termine.

Au retour à la base, il doit se rapporter au contrôle avec son rapport et ses films.

Ne pas suivre cette procédure sans bonne raison peut conduire à:

ne pas être ajouté au pointage de cette épreuve, ou

en frais à payer pour tout service de sauvetage appelé.

Balises:

Voir exemple: ACVL Formulaire C-11 «Règles (rencontres) locales»

Planifier un événement: Temps total au but (pointage TTB)

Pointage de base

Le plus petit temps total gagne

Les compétiteurs ne se rendant pas au but obtiennent le dernier temps au but (DTTB) plus une minute pénale par kilomètre à court du but.

Personne ne fait le but

Tous les compétiteurs obtiennent une minute par kilomètre à court du but

Temps de position

Les deux derniers compétiteurs au but recevront des temps «positionels», chacun recevant un maximum d'une minute de plus que celui le précédent au but. Par exemple, si le temps du 3ème dernier au but est 147 minutes, alors le 2ème dernier reçoit 148 minutes et le dernier reçoit 149 minutes. (Note: le DTTB est 149 minutes pour calculer les pointages de ceux qui n'ont pas fait le but.)

Période maximale

Tous les compétiteurs sont comptés comme ayant volé au moins la distance planée (déterminée par le directeur de la compétition) même s'ils n'ont pas décollé.

Distance minimale

Le directeur de la rencontre déclarera une distance minimale requise pour valider la journée, qui devrait être d'environ trois fois le plané. Au moins un compétiteur doit faire cette distance sinon l'épreuve ne compte pas.

Règle de dévaluation

Si moins des 2/3 des compétiteurs (Q) font la distance minimale (DM), la journée est dévaluée. Tous les temps sont recalculés selon le pourcentage de Q qui font la DM. Par exemple, supposons 60 incrits, Q égale 40. Si seulement 30 participants font la DM, les temps sont recalculés au 30/40ème ou 75% des temps réels. Si seulement 20 font la DM, les temps sont modifiés au 20/40ème ou 50% des temps réels.

Pas besoin d'ordinateur! Un kilomètre est une minute, et les minutes peuvent être additionnées de sorte que vous n'avez besoin que de garder le total de chaque compétiteur. (Papier-crayon fera l'affaire!)

Chaque compétiteur peut voir sur la page de pointage journalière et savoir exactement de combien de minutes ils suivent le vaiqueur.

Les deux derniers compétiteurs au but recoivent des temps positionels, donc ils ne bousillent pas les pointages de ceux qui n'ont pas fait le but. De plus, ils n'ont pas à décider si c'est mieux d'atterrir tout juste avant le but.

Personne n'a à décoller en mauvaise conditions simplement pour obtenir un pointage.

Un compétieur qui ne fait qu'un plané ne peut pas obtenir un meilleur pointage qu'un compétiteur travaillant les ascendances disponibles mais qui finit par descendre.

La journée est invalide si les conditions sont insuffisantes pour qu'un fasse au moins trois fois la distance planée.

La journée est dévaluée si les conditions ne sont pas assez bonnes pour que la majorité fasse trois fois la distance planée et aucun compétiteur ou petit groupe ne peut sortir gagnant avec un thermique «chanceux» dans une journée autrement marginale.

Les journées ne sont pas toutes créées égales (du point de vue du vol libre) et TTB assure que les journées marginales ne valent pas trop dans le résultat final.